Ce qu'il faut retenir de la 8ème journée de Ligue 1

Publié le par Bastien


 Ben Arfa et l'OM pris dans la tenaille monégasque



Marseille 1-2 Monaco

-Cheyrou n'est pas plus ailier gauche qu'Abriel n'est ailier droit

-Lucho ne vaut toujours pas 20M€

-Pour une fois, Ben Arfa n'est ni étincelant, ni à côté de la plaque. Juste plutôt bon, avec une passe décisive à la clé. La clé de la réussite ?
-Niang survole le début de saison du haut de son petit nuage et inscrit son huitième but de la saison, soit son meilleur total en Ligue 1 après huit journées.

-Diawara ne pouvait finir sa semaine (pourrie) autrement : sortie sur claquage, et un remake du premier but de Ronaldo face au Real sur le deuxième but de Park. Contrairement aux apparences, Heinze n'est pas tout blanc sur le coup non plus et le paye lui à la mi-temps.

-Lacombe fait du Lacombe avec Monaco, la technique en plus. Et le pire c'est que ça marche, chapeau Moustache...

-La force des grandes équipes, c'est un joueur clé à chaque ligne dit-on. Monstrueux Puygrenier, superbe Park et gros Nenê, le compte y est. On ajoute aussi un gardien en état de grâce, Stéphane Ruffier, qui pourrait presque postuler à une place de cinquième gardien en équipe de France...

-Gudjohnsen commence déjà à regretter l'Espagne, à choisir entre une place sur le banc de Monaco et une place sur le banc du Barça, le choix est vite fait...

-La question qui tue : quand Souleymane Diawara dévie le ballon du gant, l'arbitre peut siffler main ?

-La phrase qui tue : « Nenê, il est un peu bâti comme un coton-tige ». C'est l'hôpital Grégoire Margotton se fout de la charité...


Boulogne 2-3 Lille

-On commence à comprendre pourquoi Dembélé est surnommé la tour de contrôle par ses partenaires : il est expert en ascenseurs

-Le foot à Lille, c'est simple : tir sur le poteau, tir sur le poteau... et PAF, le Dogue !

-L'affaire Aulas suscite des vocations : Rudy Garcia se fait espionner dans le vestiaire de l'arbitre à la mi-temps. Jaloux !


Toulouse 0-1 Lorient

-Ce qu'il faut retenir, c'est le vibrant hommage rendu à Brice Taton, avec une cérémonie en présence de sa famille et une gerbe déposée.

-Pour ce qui est du match, on a failli déposer une gerbe nous aussi...


 
Rennes 0-1 Auxerre

-Pedretti est bien le nouveau Zidane, Gourcuff peut aller se rendormir.

-Le naturel de Fred Antonetti reprend le dessus, première grosse gueulante au Stade Rennais. Kembo & Coco, remplacé à la mi-temps, en fait les frais

-Douchez prouve encore une fois qu'il a le niveau équipe de France

-Fanni inquiète et n'a plus le niveau équipe de France. La tête ailleurs...

-Oliech est devenu un joueur de foot

 

Saint-Etienne 3-1 Bordeaux

-Un Fernandez(s) peut en cacher un autre : Augusto buteur pour l'ouverture du score, Gelson passeur, formidable ratisseur de ballons et nouveau jardinier attitré de Geoffroy-Guichard

-Ilan ressort de son placard et plante

-Jurietti n'est toujours pas devenu un joueur de foot (et je ne parle même pas ici de sa réputation de boucher, mais plutôt d'un raté technique magique, les images parlent d'elles-mêmes)

-Audreu provoque un pénalty au moment où Jean-Pierre Papin et son ami commentateur louaient sa bonne prestation

-Payet, visiblement plus inspiré qu'Andreu par les commentaires de Papin, s'offre une véritable papinade pour tuer le match. Spéciale dédicace JPP.

 

PSG 1-1 Nancy

-On l'avait vu marquer une panenka et une frappe de 30m contre Sochaux, maintenant, on en a la certitude : Youssouf Hadji sait aussi marquer de bons vieux buts de raccroc.

-Le bug du jour d'Olivier Rouyer : Mouss Hadji à la place de Youssouf Hadji. Remarque, Mouss, c'est bien aussi...

-Si Hadji avait choisi la nationalité française, pas de doute : le nouveau Zidane, c'était lui.

-Luyindula est hors-jeu sur le but de Sessegnon. Nancy est lésé (on ne dira pas volé), mais ça fait quand même moins de bruit que quand c'est le PSG...

-Luyindula n'a pas simulé : il a tout simplement été effrayé par l'ignoble maillot disco du gardien nancéien Genaro Bracigliano

-Enorme rush du jeune nancéien N'Diaye dans les dernières minutes, imité par Sessegnon qui frappe au-dessus. En même temps, il fallait s'y attendre : il avait déjà fait sa frappe cadrée du match sur son but.

-On parle déjà de crise au PSG...

 

Grenoble 2-3 Montpellier

-Grenoble avait déjà décroché le record du plus mauvais départ de l'histoire du championnat de France. Ils peuvent désormais accrocher un nouveau succès à leur tableau de chasse puisque le record d'Europe sur la saison en cours est pulvérisé depuis que Portsmouth a enregistré sa première victoire. Seuls en tête...

-0-1 après deux minutes de jeu, 0-2 après douze minutes de jeu, encore un nouveau record...

-Le public grenoblois fait la grève des encouragements en début de match. Ce qui ne les empêche pas de balancer des bras d'honneur à tout bout de champ. Sofiane Feghouli pourrait presque demander des excuses...

-Dzodic plante encore (deux fois) et deviens le meilleur buteur de son club avec trois buts cette saison. Pas mal pour un défenseur...

-Costa offre encore deux buts à ses coéquipiers et deviens le meilleur tireur de coups de pied arrêtés de la Ligue 1. Et en plus il sait faire plein d'autres trucs avec un ballon...

-Matsui ne sait plus quoi faire pour surprendre les caméras de télé nippones débarquées à Grenoble exprès pour lui et se met à tenter (et réussir) des tacles, juste pour déconner

-René Girard a bien appris son petit Guy Roux illustré et déclare que Montpellier a fait un nouveau pas vers le maintien. 42 points, c'est bien ça ?

 

Nice 3-2 Valenciennes

-Gilbert Stellardo, le nouveau président de l'OGC Nice, nous informe qu'il songe à recruter Roland Courbis en tant que conseiller sportif. Va falloir prendre rendez-vous à la maison d'arrêt des Beaumettes...

-Audel se blesse en cherchant le pénalty

-Finalement, c'est Samassa qui le remplace et qui trouve le pénalty

-On croyait que ce n'était possible que dans les jeux vidéos : Ollé-Nicolle fait rentrer trois attaquants en même temps (Mouloungui – Bamogo - Ben Saada)

-Valenciennes gueule, et pour cause : après avoir mené 2-0 à l'extérieur avec en plus un but de Samassa (bon d'accord, sur pénalty...), VA se fait rejoindre puis dépasser dans les dernières minutes. Boulette du gardien sur le premier but. Expulsion de Cohade pour une faute imaginaire sur Echouafni, Echouafni égalise dans la foulée sur le coup-franc, et en position de hors-jeu. Troisième but contre son camp. Il y a des soirs, comme ça...

 

Sochaux 1-0 Le Mans

-Loriot est expulsé pour avoir fait une tête délibérée dans sa propre surface de réparation, l'inconscient... Il quitte le terrain les larmes aux yeux.

-Après match, l'arbitre Mr. Gautier avoue son erreur. A ses côtés, Loriot, 1,90m environ, attend son heure...

 

Lens 0-2 Lyon

-Le départ de Juninho a libéré Kallström et Pjanic

-Son successeur désigné, Ederson, est lui en train de s'enterrer du côté de Gerland. Un plan de carrière à la Kader Keita...

-Puel est bien décidé à se trouver un nouveau Benzema. Après le premier but du jeune Tafer en Ligue 1 la semaine dernière, le jeune Gonalons connaît sa première titularisation. Heureux élu d'une nouvelle génération de baby-Gones qui fournit de plus en plus allègrement le banc Lyonnais. C'est pas bon pour Ederson tout ça...

-Govou plante une barre rentrante-sortante suite à un superbe relais avec Kallström et n'en croit pas ses yeux

-Demont frappe son pénalty à côté sans même passer par la case poteau ou transversale et n'en croit pas ses cheveux peroxydés

-Akalé-Jemaa-Eduardo-Boukari titulaires à Lens, si tout le monde pouvait jouer le maintien avec quatre attaquants, le championnat serait encore plus passionnant...

 

 

 

Hommage aux arbitres

 

Cette huitième journée de Ligue 1 avait été décrétée Journée de l'arbitrage. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on n'a pas été déçu du voyage...

Voici donc le bilan des hommes en noir pour cette seule huitième journée :

 

-3 cartons rouges distribués, dont deux complètement imaginaires (celui donné par Mr. Gautier au Manceau Loriot qui entraîne un pénalty ; et celui donné par Mr. Buquet au Valenciennois Cohade qui amène l'égalisation niçoise)

-4 pénaltys sifflés, dont un complètement imaginaire (Loriot encore)

-1 but accordé malgré une position de hors-jeu (Luyindula sur le but de Sessegnon, PSG – Nancy)

-1 entraîneur adjoint exclu (Arnaud Cormier, adjoint de Paulo Duarte au Mans)

-1 obstruction sur un joueur (Mr. Bien sur le Rennais Jérôme Leroy) qui amène une perte de balle et une situation dangereuse pour Auxerre

 

En attendant les trois derniers matchs de cette huitième journée, nous pouvons donc d'ores et déjà souhaiter une bonne fête aux arbitres de Ligue 1.

 

Cher Mr. Thiriez,
Nous avons bien reçu vos recommandations pour cette nouvelle saison, et nous comprenons vos inquiétudes. C'est très gentil de vous faire du souci pour nous, mais ne vous en faites pas, tout se passe très bien, comme d'habitude.
Bizou.
Signé : les petits hommes en noir
 


Hommage à Brice Taton

 

Un peu partout dans les stades de l'hexagone, des banderoles étaient déployées en la mémoire de Brice Taton, le supporter Toulousain assassiné en Serbie, et en soutien à sa famille.

 


La phrase qui tue

 

« Quand on voit les conneries qu'on est capable de faire en quarante-cinq minutes, c'est un manque de responsabilité des joueurs ! » (Mécha Bazdarevic, entraîneur responsable de Grenoble)

Et encore, ce n'est qu'un aperçu, il n'a pas encore vu toutes les conneries qu'on est capable de faire en une saison...

 

« L'arbitrage a été déterminant. Je retiens ma colère, je sais qu'il n'est pas facile d'arbitrer. Je suis éducateur, je me dois de rester dans la mesure. Mais vu la colère de mes joueurs dans le vestiaire, je soupçonne une injustice » (Philippe Montanier, entraîneur mesuré de Valenciennes)

 

« Chaque fois qu'on vient à Nice, on a un expulsé. C'est le troisième carton rouge en trois déplacements au Ray » (Francis Decourrière, président déplacé de Valenciennes)

 

« On a perdu contre une équipe de Sochaux qui jouait à douze, onze footballeurs et l'arbitre. Je suis furieux car il n'y avait pas de main de Loriot. Aujourd'hui, c'est l'arbitre qui a gagné le match. Même si mon gardien a arrêté le penalty, on s'est retrouvé ensuite à onze contre dix et cela a faussé la fin de match. Ce n'est pas la réalité du football. L'arbitre a cassé une semaine entière de travail sur une erreur flagrante » (Paulo Duarte, entraîneur du Mans élevé au Mourinho)

 

« Vous avez peur d'être en danger Jean-Guy (Wallemme) ? » (un journaliste à peine lourd qui profite de la sympathie apparente du bonhomme pour le faire flipper)

 

« Antoine (Kombouaré), est-ce qu'on peut parler de début de crise au PSG ?» (un journaliste en danger s'il n'a pas une petite saloperie à écrire sur le PSG pour L'Equipe ou France Football de demain. Allez Antoine, un petit effort, rien qu'une toute petite crisounette de rien du tout, on ne te demande pas grand chose...


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bastien 06/10/2009 13:11


Oui Johann mais ça ne vient pas du match contre Toulouse ? Pubalgie apparemment.

Ouf, tu as failli me faire croire que j'avais loupé quelque chose dans ce match...


Coupfranc 06/10/2009 12:25


Moi je retiens surtout que Morel va être absent trois mois pour Lorient, et ça, c'est le bad trip :(


davido 05/10/2009 20:51


Les dirigeants entretiennent aussi les parfums de crise au PSG. C'est du buzz en quelque sorte. Peu importe si on en parle en bien ou en mal pourvu qu'on en parle.