Bristish touch(e)

Publié le par PYZ Bastien

RORY DELAP GET 1414145cDécidément, les remises en jeu sont une particularité culturelle en Angleterre. Ce fait de jeu à priori anodin revêt en effet une importance toute particulière de l'autre côté de la Manche. On connaissait déjà Rory Delap, la « fronde humaine » de Stoke, évidemment. Delap a ouvert une voie jusque là inexplorée en jouant chaque touche comme s'il s'agissait d'un corner, semant la zizanie dans la surface de réparation adverse à chaque fois, et aboutissant à des buts, souvent.

 

Aujourd'hui, la touche a encore sévit en Angleterre. C'était lors du derby londonien Chelsea-West Ham. Les Hammers ont en effet égalisé sur un but somptueux de Scott Parker, consécutif à une longue touche d'un de ses partenaires. Le problème, c'est qu'au moment d'exécuter son geste, le lanceur mange la ligne de touche de vingt bon centimètres, comme un sauteur en hauteur peu rigoureux mangerait sa planche d'appel. En plus de ça, il effectue un petit bon qui lui sert d'impulsion pour projeter le ballon le plus loin possible.


Parker



Là, je me dis qu'il est intéressant de constater qu'on peut être joueur professionnel et ne pas savoir faire une remise en jeu, geste de base de ce sport qu'on apprend normalement à l'école de foot... Car dans les règles de l'art, le lanceur est supposé avoir les pieds joints, collés au sol, et derrière la ligne de touche. Une règle que ne respectent pas bon nombre de joueurs, et sur laquelle les arbitres sont généralement très peu regardant (une touche qui change de mains de temps en temps tout au plus)...

 

Et bien il y a une raison à cela : en mettant mon nez dans les lois du jeu de la FIFA pour trouver confirmation, je me suis aperçu une fois de plus qu'il n'y a absolument rien qui dise qu'un joueur doit avoir les pieds joints, collés au sol, et derrière la ligne de touche. La seule contrainte est d'avoir les pieds qui touchent la ligne (peu importe si ce n'est que le talon et que le reste déborde sur le champ de jeu). Les lois de jeu sont donc retravaillées chaque année sans que l'on soit particulièrement informé de quelques changements majeurs. Car quand j'ai commencé le foot, je me souviens encore d'entendre mon entraîneur pester sur des touches illicites...

 

De toutes façons, ce fait de jeu n'a pas eu d'incidence sur le résultat, puisque les Blues se sont finalement largement imposés (4-1, dont un nouveau doublé de Drogba et un but de Malouda), et ont ainsi conforté leur place de leader de la Premier League. En tout cas j'aurai encore appris quelque chose aujourd'hui...


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article