La sélection guinéenne dissoute !

Publié le par Bastien

 

Suite aux mauvais résultat du Sily national (non-qualification aux prochaines Coupe d'Afrique des Nations et Coupe du Monde), le capitaine Moussa Dadis Camara (« président » de la junte militaire qui dirige la Guinée) a décidé ni plus ni moins que de dissoudre la sélection guinéenne.

 

Concrètement, cela veut dire que l'équipe de Guinée de football n'existe plus. Ou en tout cas, plus sous sa forme actuelle. Le staff technique en place a été débarqué sur le champ, et on peut s'attendre à de forts remaniements, tant au niveau de l'encadrement que des joueurs. On ne doute pas un seul instant qu'il devrait y avoir de l'action dans les prochaines semaines qui s'annoncent très mouvementées...

 

En tout cas, voici une preuve s'il en est que le football africain n'est pas totalement guéri de ses maux les plus profonds. Si quelques nations deviennent de plus en plus structurées et régulières à un assez haut niveau (Cameroun, Côte d'Ivoire, Ghana, Nigéria, tous qualifiés pour la Coupe du Monde 2010, + Egypte), beaucoup d'autres ne sont pas sorties de leur instabilité chronique. Une instabilité politique d'abord, qui déteint ensuite sur le sportif.

 

L'influence des gouvernements (des régimes autoritaires la plupart du temps, comme c'est le cas en Guinée), se révèle bien souvent plus importante que le pouvoir des fédérations de football. Les décideurs ne sont donc plus les personnes les plus compétentes, mais les personnes les plus haut placées dans une hiérarchie ou la barrière entre sport et politique est quasiment inexistante.

 

Et au moindre faux-pas, branle-bas de combat, tout le monde sur le pont, et tout le monde saute : entraîneurs, dirigeants... A chaque épisode, c'est tout le travail amorcé par ses prédécesseurs qu'il faut reprendre à zéro. Résultat, la progression est stoppée net et se transforme en stagnation voire même parfois en régression.

Un beau gâchis quand on sait que la Guinée compte dans ses rangs des joueurs talentueux comme Pascal Feindouno, Ismaël Bangoura ou encore Ibrahim Camara, que l'on connaît bien en France.

Et à chaque fois, c'est la même question qui revient : combien de temps va tenir le nouveau staff ? Un an, peut-être deux au maximum, avant de tout changer encore et encore.

 

Quand on pense que ça fait plus de cinq ans que Domenech est à la tête de l'équipe de France, ça fait un choc... Imaginez, Rama Yade qui vire Raymond pour non-qualification à la Coupe du Monde...

 

 

Equipe de Guinée de football (1960-2009). R.I.P.



Commenter cet article

mattmanaman 18/11/2009 20:17


moi, j'aimerais bien que quelqu'un, que ce soit rama yade ou n'importe qui d'autre, vire domenech, même en cas de qualification.
blague à part, c'est vrai que c'est difficile de construire des fondations solides quand on change de site tous les 15 jours.
mais sinon, je veux quand même bien que quelqu'un prenne la responsabilité de virer Raymond, surtout si on se qualifie et qu'on veut aller loin...