Le bilan de la semaine européenne des clubs français

Publié le par Bastien PYZ

 

Le printemps arrive. Et qui dit printemps, dit Coupe d'Europe. Finies les phases de poules, place aux matchs à élimination directe : on entre dans la compétition, la vraie. Avec quatre clubs français encore engagés entre Ligue des Champions et Europa League, pas de quoi s'ennuyer.

 

C1

Entre Lyon-Real et Marseille-Manchester, le tirage au sort n'a pas ménagé nos représentants (d'où l'intérêt de finir premier de sa poule). Malgré cela, OL et OM ne se sont pas trop mal défendus.

 

Lyon reste invaincu en Ligue des Champions face au Real. Mais à la différence des années précédentes, l'OL n'est pas parvenu à s'imposer à domicile, en concédant le nul 1-1, avec ce fameux but à l'extérieur qui coûte cher (et le sempiternel but marqué par l' « ancien » de la maison, Karim Benzéma). Il faudra donc aller marquer à Bernabeu pour que la belle histoire se poursuive. Le retour probable de Lisandro pourrait aider.

 

PS : pour remporter la Rolex de Cristiano Ronaldo, à la question « Combien de buts marquera CR7 contre l'OL ? », il fallait répondre : zéro. Et pour remporter la montre Swatch de Gilbert Brisbois, à la question « Combien de buts marquera Bafétimbi Gomis contre le Real ? », il fallait répondre : un.

 

610x.jpg

Le petit Karim s'amuse dans son jardin

 

 

Face à Manchester United, autre géant européen, l'OM s'en est également tiré avec un nul, 0-0 (comme prévu). En préservant leur cage, les marseillais font une bonne affaire avant le déplacement à Old Trafford, qui s'annonce compliqué (évidemment). Mais là-aussi, on y croit. Et puis, si Fernand Duchaussoy, président par intérim de la FFF depuis plus de 6 mois maintenant, assure que les deux clubs français vont se qualifier, on peut lui faire confiance. Il connaît si bien le foot...

 

 610x2.jpg

« Un p'ti 0-0, ça vous irait ? »

 

 

C3

Alors qu'on voyait l'Europa League davantage à la mesure de nos deux représentants, Lille et le PSG ont paradoxalement connu plus de difficultés que les deux olympiques.

 

Mention spéciale à Lille, qui après avoir mené 2-0 à l'aller sur sa pelouse, s'était fait rejoindre en 5 minutes par le PSV. Sur la pelouse du Philipps Stadion, rebelote : 1-0 à la mi-temps, défaite 1-3 à la fin du match. Ce que l'on présente comme la meilleure équipe de l'histoire du LOSC vient de perdre une bonne occasion de ramener un trophée en fin de saison. Pour la petite anecdote, Rudy Garcia avait décidé de laisser 9 de ses titulaires sur le banc. Mais il paraît que ça n'a eu aucune influence sur le score final. Il connaît si bien le foot, on peut lui faire confiance...

 

 610x5.jpg

Rudy Garcia vient de se rendre compte qu'il a confondu « Barel Mouko » et « Mickael Landro »

 

 

Le PSG a tout de même sauvé l'honneur du foot français en Europa League en venant à bout du grand BATE Borisov, champion de Biélorussie en titre, au terme d'un match d'une rare intensité (0-0). L'essentiel est assuré, à savoir la qualification. L'affaire ne sera certainement pas aussi simple au tour suivant face au Benfica...

 

 610x4.jpg

PSG – BATE Borisov, ça ressemblait à ça

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article