Les papys font de la résistance

Publié le par Bastien

Cette journée de Ligue des Champions m'a donné envie de parler de deux joueurs, deux gardiens de but : Gianluigi Buffon et Nelson Dida, tous deux auteurs de grandes prestations avec leur club respectif, la Juventus de Turin et le Milan AC.


Buffon
, parce qu'on n'en parlera jamais assez. Au top depuis plus de dix ans, celui que l'on surnomme désormais le Buffon Vert, en raison de sa nouvelle tunique couleur gazon, jouit d'une longévité exceptionnelle au très haut niveau. Buffon a reçu toutes les récompenses individuelles possibles et imaginables au cours de sa carrière, sauf une, la plus prestigieuse : le Ballon d'Or. Un Ballon d'Or qu'il n'obtiendra peut-être jamais puisque malgré des prestations de haut vol, Buffon ne fait même pas partie des 30 nominés (et seulement deux gardiens, les "jeunes" Casillas et Julio Cesar) cette année. Un véritable scandale. Pourtant, le portier italien continue d'aligner les parades magiques, comme en atteste cette extension-réflexe qui permet à elle seule d'assurer une victoire 1-0 face au Maccabi Haïfa. Enjoy.



Dida
, parce qu'on rit suffisamment de ses boulettes pour saluer son talent trop peu médiatisé. A 36 ans, le gardien du Milan AC revient en pleine forme. Oublié sa cagade monumentale lors du match aller face au Real Madrid, si je parle de lui ici c'est pour saluer sa grosse prestation ce mardi lors du match retour. En feuilletant les vidéos sur Youtube, j'espérais tomber sur un résumé de ses parades du soir. Et puis je suis tombé là-dessus : Napoli - Milan AC, match de série A italienne il y a une semaine. Enorme, et bien plus représentatif des capacités du bonhomme que les bourdes qui ont fait sa réputation. Rien que pour ça, je serai presque tenté de l'ajouter à la liste des nominés pour le Ballon d'Or...



Commenter cet article