Lucho - Lisandro, un an après

Publié le par Bastien PYZ

 

Ils sont tous les deux argentins. Ils sont arrivés en France au même moment en provenance du même club (FC Porto), avec la réputation de joueurs appréciés des supporters et qui mouillent le maillot. Ils ont signé dans les deux plus grands clubs de l'hexagone, l'un à l'OM, l'autre à l'OL, devenant ainsi deux des joueurs les plus chers de l'histoire du championnat de France (18M€ pour Lucho, 24M€ pour Lisandro, plus les bonus). Lucho et Licha font donc souvent l'objet de comparaison, bien qu'ils n'évoluent pas au même poste.

 

Lisandro Lopez, c'est l'archétype de l'attaquant mort de faim et hyperactif, capable d'user une défense à lui tout seul et de se transformer en renard des surfaces quand il le faut. On peut lui reprocher son manque de lucidité devant le but, conséquence de sa grande débauche d'énergie dans le jeu et de ses innombrables appels de balle.

 

Lucho se distingue davantage par sa qualité de passe, sa vision du jeu et son sens du placement, tout ça avec la grande classe. A côté de ça, « El Comandante » a aussi confirmé sa réputation de joueur fragile, en se fracturant l'épaule dès son premier match à l'OM, et reste sujet aux petites blessures à répétition. Il est à la peine dès que l'intensité physique augmente. On a d'ailleurs pu le constater face à Chelsea, où il s'est littéralement fait bouffer par le pressing et l'impact d'Essien, Obi Mikel & co.

 

Ce que l'on peut dire en tout cas, c'est que le rendement de ces deux là a plutôt bien compensé l'argent investi sur eux jusqu'à présent. Lisandro a grandement contribué au superbe parcours de l'OL en Ligue des Champions l'année dernière (demi-finale face au Bayern), tandis que Lucho, meilleur passeur de la Ligue 1 (15, dont au moins la moitié sur coups de pied arrêtés), est l'un des grands artisans du titre de champion de France remporté par l'OM.

 

Cette année, le début de saison est plus compliqué pour les deux argentins dans leurs clubs respectifs, toujours sur courant alternatif. L'OL carbure toujours autant en Ligue des Champions, mais se trouve dans une improbable position de relégable en championnat. A l'OM, c'est tout le contraire : ça va plutôt bien en Ligue 1, beaucoup moins sur la scène européenne.

 

Lisandro revient tout juste de blessure et n'a pas encore retrouvé le chemin des filets, tout comme Lucho n'a pas retrouvé celui de l'efficacité. Et ce n'est certainement pas un hasard si l'OM et l'OL sont à la traîne en Ligue des Champions pour l'un et en championnat pour l'autre...


porto-fenerbahce-lucho-lisandro_diaporama.jpgLucho et « Licha », époque FC Porto

 

 

 

Commenter cet article