Mercato : les bons plans de la Ligue 1

Publié le par PYZ Bastien


A quelques heures du début du mercato d'hiver, qui s'étalera sur tout le mois de janvier, l'étude de marché Transversale(s) dresse une liste des bonnes affaires à saisir. Des joueurs qui ne jouent plus dans leur club aux talents prometteurs, bon nombre d'entre eux seraient prêt à changer d'air dès cet hiver. Gardiens de but, défenseurs, milieux ou attaquants, jeunes talents ou vieux briscards, analyse poste par poste. Il y en a pour tous les goûts, faites vos jeux !

 

 

Les gardiens de but

 

Rémy Riou, AJ Auxerre

Remplaçant de Sorin à l'AJA, le jeune Riou est pourtant loin d'être le pire des gardiens de Ligue 1. A bon entendeur...

 

Nicolas Penneteau, Valenciennes FC

Nicolas Penneteau peut en vouloir à Waldemar Kita : pour une fois que son FC Nantes tenait une pépite, il l'a laissé s'échapper. Cette pépite, c'est Guy-Roland N'Dy Assembé, qui lui a piqué sa place de titulaire dans les cages du VAFC. Pourtant, beaucoup de clubs de Ligue 1 se contenterait d'un Penneteau dans les buts. Quand on pense que Toulouse est allé prendre Valverde à Boulogne...

 

 

 

Les défenseurs

 

Sandy Paillot, Grenoble Foot 38

Avec son jeune âge, son visage juvénile et son prénom ambivalent, le petit Sandy pourrait passer pour un enfant de choeur dans l'équipe grenobloise. Il ne faut pas s'y fier : élevé sous l'aile des David Jemmali et autre Bostjan César, le Paillot sait se faire rugueux. Sans lui (longtemps blessé), Grenoble est la pire défense de Ligue 1.

Le petit plus : joue couramment avec David Jemmali et Bostjan César

 

Vitorino Hilton, Olympique de Marseille

Encore un bon joueur mis au placard par l'OM. Un physique à la Planus, plutôt juste par rapport à la moyenne des défenseurs centraux, mais une technique et une vision du jeu aussi bien supérieures à la moyenne du poste. Vexé par sa mésaventure marseillaise, on peut imaginer un retour de veste et un transfert vers le PSG, afin de perpétuer la tradition d'échange entre les deux clubs. Alors, à Paris Hilton ?

Le petit plus : a joué avec Ronald Zubar

 

Rod Fanni, Stade Rennais

Loin de son niveau de l'année dernière qui lui a permis de s'inviter en équipe de France, Fanni a des envies d'ailleurs, ce n'est un secret pour personne. Pisté depuis un petit moment par l'Atletico Madrid, on a parlé d'un échange avec Sinama-Pongolle. Finalement, ce dernier s'en est allé au Sporting Lisbonne, ce qui pourrait fermer la porte à Fanni, et par la même occasion encourager des clubs de l'hexagone à s'intéresser au bonhomme.

 

 

Les milieux de terrains plutôt défensifs

 

Etienne Capoue, Toulouse FC

L'allure d'un vrai djeun's, le comportement d'un vrai boss sur le terrain. Si la défense du TFC est une des meilleures du championnat et qu'on s'emmerde tellement en regardant les matchs des Violets, c'est en partie grâce à lui (ou à cause de lui, c'est selon).

Le petit plus : meilleur que son frère Aurélien

 

Charles Kaboré, Olympique de Marseille

Un autre défensif polyvalent, lui-aussi boudé par Deschamps. A saisir.

Le petit plus : en ce moment, Kaboré est en forme olympique. Tous ceux qui ont eu l'occasion de le voir jouer cette année vous le diront : c'est le plus grand Kaboré du monde.

 

Blaise Matuidi, AS Saint-Etienne

Un des rares joueurs à sortir du lot du côté de Saint-Etienne avec Janot. Parviendra t-il à sortir du chaudron ?

 

Arnold Mvuemba, FC Lorient

Après avoir joué un temps route de Lorient, il a fini par trouver l'adresse du Moustoir. Six mois à peine après son retour en France, il fait déjà des jaloux.

 

Bruno Cheyrou, Stade Rennais

Dépassé par les deux p'tis jeunes Lemoine et M'Vila, le vieux Cheyrou joue le rôle du grand frère. Pourtant, tous les clubs de Ligue 1 ne peuvent se targuer d'avoir un centre de formation aussi performant que celui du Stade Rennais. Alors un Cheyrou, ça ne se refuse pas...

Le petit plus : presque aussi bon que son frère Benoît. A joué à Liverpool (oui oui).

 

Clément Chantôme, Paris Saint-Germain

Chantôme réclame du temps de jeu. On lui répond qu'il en aura plus lorsque Makélélé partira en retraite. Reste à savoir si Chantôme aura la patience d'attendre le départ de tonton...

Le petit plus : trop souvent comparé à son coéquipier Jérémie Clément, qui est passé par l'Ecosse et les Glasgow Rangers, Clément Chantôme a chassé ses vieux démons. On ne peut donc plus parler du Chantôme des McGregor.

 

 

Les milieux de terrains vraiment offensifs

 

Mathieu BodmerHonorato Ederson, milieux de terrain, Olympique Lyonnais

A l'approche des fêtes de fin d'année, l'Olympique Lyonnais propose le pack n°10. A saisir : un Mathieu Bodmer ou un Honorato Ederson au choix. Peu servi, prix à débattre.

 

Hatem Ben ArfaMathieu Valbuena, milieux de terrain, Olympique de Marseille

L'OM aussi lance son offre spéciale 2010 : le pack des casseurs de reins. Les deux emmerdeurs figurent sur la blacklist des joueurs dont Deschamps ne veut plus. Malgré des touches en Angleterre, en Allemagne, en Grèce ou en Russie, Hatem Ben Arfa n'a toujours pas démontré la pleine mesure de son talent en France, tandis que Valbuena, proposé au PSG et à l'OL, a soif de temps de jeu.

 

Ludovic Giuly, Paris Saint-Germain

Il ne jouait pas toujours l'année dernière, l'arrivée de Christophe Jallet cet été lui a été fatale. Vu son statut et son parcours, on le voit mal se contenter de jouer les seconds couteaux au PSG.

 

Youssouf Hadji, AS Nancy-Lorraine

Un attaquant qui s'épanouit dans la frilosité du système de jeu correien de Nancy est forcément un grand attaquant. CQFD.

 

Nenê, AS Monaco

Prêté l'an dernier à l'Espanyol Barcelone pour des raisons assez obscures, l'aventure ibère lui a fait du bien. Depuis son retour, Nenê enchaîne les prestations de haut niveau, et les buts qui vont avec. De quoi éveiller l'intérêt de bon nombre de clubs.

 

Ludovic Obraniak, Lille OSC

Le nouvel international polonais s'est plaint de n'être pas suffisamment utilisé par son coach Rudy Garcia et a même menacé d'aller voir ailleurs. Avec un Gervinho qui flambe, un Hazard qui explose, un Frau qui revit et un De Melo qui revient, difficile de trouver sa place, même dans le système de jeu à trois attaquants du LOSC.

 

Mathieu Dossevi, LeMans FC

On ne parle pas de l'aîné Thomas, assez catastrophique avec le FC Nantes, mais bien du cadet de la famille Dossevi. 21 ans seulement, et de trop rares apparitions avec le MUC, qui ne croule pourtant pas sur l'or avec son effectif de relégable.

Le petit plus : meilleur que son frère Thomas

 

Sofiane Feghouli, Grenoble Foot 38

Souvent blessé depuis le début de saison (comme Paillot), le grand espoir du GF 38 a consumé son divorce avec ses supporters et ses dirigeants avec l'affaire du bras d'honneur qui avait Feghouli beaucoup d'encre (pardon). Et même si le discours a changé depuis (pas fous les Grenoblois), on doute que le jeune poursuive l'aventure dans les Alpes. Surtout en Ligue 2...

 

Ryad Boudebouz, FC Sochaux-Montbéliard

Parce qu'il fallait en sortir un de la new generation de jeunes premiers qui débarque dans le Doubs.

Le petit plus : il joue du piano (Boudebouz)

 


Les attaquants, les vrais

 

Mickaël Pagis, Stade Rennais

A 36 ans révolus, il est évident que Pagis est plus proche de la fin de sa carrière que du début. Mais l'artiste a encore de beaux restes, et surtout une qualité que la condition physique ne compense pas : la vista. Souvent éblouissant sous Guy Lacombe jusqu'à l'année dernière mais aujourd'hui barré par une concurrence féroce dans l'équipe de Fred Antonetti, Pagis n'a peut-être pas dit son dernier mot. Et ne serait certainement pas contre l'idée d'aider un club dans le besoin. Et nous aussi, ça nous ferait bien plaisir de le revoir sur un terrain au lieu de subir une retraite anticipée. Puissent des clubs inspirés nous entendre...

 

Kévin Gameiro, FC Lorient

Attaquant atypique par son physique (1,68m, 62kg) qui ne correspond pas aux standards de l'attaquant de pointe moderne, Gameiro n'en n'est pas moins un buteur redoutable.

Le petit plus : après Koné, Abriel ou Gignac, le Merlu a une bonne cote à l'export.

 

Anthony Le Tallec, LeMans FC

Après des années gâchées par une mentalité et des choix de carrière douteux, Le Tallec explose enfin là où tout aurait du commencer.

Le petit plus : meilleur que son frère Damien (pour l'instant). A joué à Liverpool (oui oui).

 

David Bellion, Girondins de Bordeaux

Un des rares insatisfait de l'effectif bordelais avec son collègue Cavenaghi, Bellion joue peu. Malgré les matchs qui s'enchaînent, Laurent Blanc fait toujours confiance à Marouane Chamakh et à son système de jeu à une seule pointe, ce qui a le don d'agacer des seconds choix qui seraient titulaires à coup sûr dans quasiment n'importe quelle autre équipe de l'hexagone.

Le petit plus : a joué à Manchester United (oui oui).

 

Ireneusz Jelen, AJ Auxerre

Un buteur, un vrai. Et s'il n'avait pas été pourri par des blessures à répétition (au dos notamment), l'autre Monsieur Plus de l'AJA avec Benoît Pedretti n'en serait peut-être pas là. Malgré la très bonne saison en cours d'Auxerre, c'est peut-être le moment où jamais d'aller frapper à la porte des gros.

 

Jimmy Briand, Stade Rennais

A coup sûr, le feuilleton de l'hiver. Annoncé au PSG la saison dernière, sa grave blessure au genou a stoppé net toutes les négociations. A peine remis sur pattes, c'est désormais à l'OM que l'on enverrait volontiers Briand. Mais quand on connaît la poigne des dirigeants bretons, qui étaient déjà sortis gagnants du dernier bras de fer, on a du mal à croire qu'ils laisseront partir leur international après avoir attendu son retour pendant des mois...

 

Loïc Rémy, OGC Nice

On se demande encore comment l'OL a pu le laisser filer pour faire jouer Piquionne ou Gomis à la place. De là à penser que les lyonnais seraient capable de racheter Rémy deux ou trois fois le prix qu'ils l'ont vendu à Nice, il n'y a qu'un pas qu'ils ont failli franchir l'été dernier. Affaire à suivre...

 

 

P.S. : les noms de fratries de footballeurs qui se terminent en « ou », ça prend un « x » à la fin ? Poux, choux, genoux, cailloux, hiboux, Capoux, Rioux, Cheyroux...

 

P.S. 2 : La direction de Transversale(s) tient à s'excuser pour le flou artistique qui règne depuis quelques jours sur le blog. Retour à la normale après les fêtes... :)



billets_euros_469_300_2636b.jpg





Commenter cet article

PYZ Bastien 11/01/2010 23:43


Moi aussi ça m'embêterait de voir M'Vuemba partir de Lorient. Sauf si c'est pour revenir Route de Lorient... :)
(en même temps entre Lemoine et M'Vila va falloir qu'il cravache dur...)


davido 11/01/2010 23:04


Eh ! Laisse Mvuemba là où il est. Il est bien à Lorient et j'ai pas trop envie qu'on pique des joueurs à Lorient !
Bodmer, je suis sur que ce serait une bonne affaire. Mais qu'il se casse de Lyon s'il veut continuer le foot !
Giuly, perso, je crois que cette saison sera celle de sa petite mort et la saison prochaine, celle de trop.


Fabien Vanden-Steene 01/01/2010 21:55


Bonjour ,

Je voulais vous demander si on ne pourrais être partenaire tous les deux . Mon blog : http://lecourrierdusport.free.fr .

Merci