On a retrouvé des traces de football au Nigéria

Publié le par Bastien

 

Les temps sont durs pour le football. Aujourd'hui mardi, j'ai longtemps cherché pour trouver un sujet d'actualité autre que la guéguerre que se livrent dirigeants sportifs parisiens et marseillais ou encore les politiques qui trouvent le moyen de se créer de nouveaux problèmes.

 

Pour me réconcilier avec le football – le vrai –, je suis allé jusqu'à m'infliger une auto-purge : l' "affiche" de Ligue 2 qui opposait hier soir Guingamp au Havre, loin des projecteurs braqués sur le non-classico.

 

Résultat : un match d'une pauvreté technique assez affligeante (mis à part le but splendide inscrit par le Havrais Noro, frappe de 35m sous la barre), un festival de contrôles manqués, de passes mal ajustées, de tirs au pigeons qui s'envolent dans les tribunes... Dépité par ce triste spectacle et par une nouvelle défaite guingampaise qui les rapproche un peu plus encore du National, j'étais sur le point d'aller chercher une corde et de monter sur le tabouret.

 

Finalement, je me suis ravisé, constatant à mon grand désarroi que je n'avais ni corde, ni tabouret à disposition. Mieux (ou pire, c'est selon), j'ai même décidé de tenter un dernier "coup", histoire de m'assurer que le football n'est pas mort. Et à force de chercher, j'ai fini par trouver mon bonheur : la Coupe du Monde des moins de 17 ans (enfin, des U-17 comme on dit maintenant), qui vient de débuter au Nigéria.


Une répétition générale avant la première Coupe du Monde pour les grands organisée sur le continent africain l'année prochaine en AfSud, et une véritable bouffée d'oxygène. Les plus grandes sélections internationales sont là : Espagne, Brésil, Argentine, Allemagne, Italie... Comment ? Non, pas d'équipe de France, désolé.

Mais des buts à la pelle (pour preuve, pas un seul 0-0 en douze matchs). Du jeu de la première à la dernière minute. Des joueurs à la condition physique exceptionnelle, des gamins de 17 ans de plus d'1m85 qui se relèvent sans broncher après chaque contact (même les Italiens). Des défenseurs centraux aussi techniques qu'un bon paquet d'attaquants modernes professionnels. Une ambiance très sympa...

Si comme moi vous êtes en manque de football – de vrai football – ces jours-ci, je ne peux que vous recommander vivement d'aller faire un tour du côté du Nigéria (ou au moins devant votre télé sur Eurosport)d'ici au 15 novembre, ça en vaut franchement le détour.

 

Pour vous prouver ma bonne foi, voici un petit aperçu du niveau général avec un résumé du match Algérie – Italie, très plaisant malgré l'unique (splendide) marqué par un jeune de la Fiorentina, Federico Carraro, dans les dernières minutes. Dites-vous bien que ce jeune homme n'était même pas titulaire au coup d'envoi, et que le niveau est sensiblement le même pour tous les matchs, même pour Emirats Arabes Unis – Malawi. Ça promet...






Commenter cet article

mattmanaman 28/10/2009 11:53


pour ma part, je trouve ca tjs intéressant. c'est, comme tu le dis dans ton article, assez frais, ça joue sans arrière pensée...ca permet de découvrir de nouveaux jeunes joueurs et ca change des
polémiques marseille-paris qui n'en finissent jamais, meme si on aime bien aussi de tps en tps


bastien 27/10/2009 23:32


Oui, l'Argentine est favorite, première équipe qualifiée pour les 8èmes, deux matchs, deux victoires...

Le Brésil galère, la Suisse surprend, l'Espagne et l'Italie seront sûrement présentes dans le dernier carré.

Et pour la surprise du chef, je met un jeton sur la Corée du Sud et un autre sur la Colombie, tombeuse des Pays-Bas lors de la première journée.

En fait, je pense suivre la compétition d'assez près et en parler sur le blog de temps en temps si ça intéresse !


mattmanaman 27/10/2009 19:29


100% d'accord avec toi.
est ce que tu peux sortir une equipe du lot??
est ce que l'argentine est favorite, comme d'habitude???


bastien 27/10/2009 17:57


Je tiens également à apporter une précision de taille après avoir parlé du physique impressionant de certains joueurs (par ex je crois que face à l'Algérie il n'y avais pas un italien à moins
d'1,80m) : cette année, le suivi sur l'âge des joueurs a été renforcé, et plusieurs équipes n'ont pas hésité à se séparer des joueurs sur lesquels ils avaient des doutes (par ex le pays hôte, le
Nigéria, qui n'a pas hésité à laisser une quinzaine de joueurs sur le carreau). Un détail qui a son importance et qui fait que la compétition gagne encore en crédibilité à mon avis. En tout cas
c'est un grand pas en avant pour le football africain notamment qui a connu pas mal de soucis avec ça, il faut le souligner.


bastien 27/10/2009 17:15


Tu as raison mon cher matt, et c'est justement pour ça que je ne m'aventure pas dans la loterie des comparaisons. De toutes façons, je serai bien incapable d'en sortir un du lot en particulier,
tant le niveau global est homogène. C'est juste impressionant de les voir jouer tous ensemble, on a l'impression qu'on pourrait presque permutter les attaquants avec les défenseurs que ça ne
changerait pas grand chose au final...

En tout cas si tu as l'occasion d'y jeter un oeil surtout ne t'en prive pas, c'est vraiment un régal, ça va d'un but à l'autre sans baisser de rhythme pendant 90 minutes avec très peu de déchet,
très technique, gros engagement, oui, c'est réellement impressionant.