PSG-OM, acte 1

Publié le par Bastien PYZ

 

PSG-OM n'est définitivement pas un match comme les autres. On se souvient de jour ou l'OM avait envoyé ses « minots » au Parc, ou plus récemment du match OM-PSG reporté pour cause de grippe A, alors que bon nombre de supporters parisiens avaient fait le déplacement dans la cité phocéenne.

 

Cette année, la guerre des mots a déjà débuté depuis plusieurs jours, avec le débat autour du nombre de places allouées aux supporters visiteurs, un mois avant le « classico » prévu le 7 novembre. La LFP a mis tout le monde d'accord en adoptant une mesure radicale : l'interdiction pour les supporters marseillais de se rendre au Parc.

 

Cette décision est révélatrice de deux choses. La première, c'est l'incapacité chronique des supporters des deux camps à se comporter en tant qu'être humains raisonnables et responsables dès lors que la rivalité PSG-OM entre en jeu. A chaque opposition, que ce soit à Paris ou à Marseille, les supporters font parler d'eux en cassant des vitrines, en caillassant des voitures, ou tout simplement en se tapant dessus, et on en retrouve toujours un certain nombre soit à l'hôpital, soit au commissariat.

 

La deuxième, c'est l'incapacité du club parisien et des pouvoirs publics à apporter des réponses intelligentes au « syndrome » Parc des Princes. Robin Leproux se félicite par exemple d'avoir « nettoyé » le Parc en faisant le ménage dans les virages Auteuil et Boulogne, et de l'avoir rendu accessible aux familles. Certes. Mais ce que l'on constate aussi, c'est qu'aujourd'hui au Parc, ce sont les supporters visiteurs que l'on entend le plus. L'ambiance a totalement disparu, et le taux d'affluence est retombé à un niveau historiquement bas. Beaucoup de sièges vides, plus d'ambiance : le bilan est donc loin d'être parfait.

 

Mais ce qui m'interpelle le plus dans l'histoire, c'est que le fond du problème n'est pas réglé. On pourrait être tenté de penser que l'interdiction « officielle » de déplacement pour les supporters marseillais permettra d'éviter les débordements. La réalité, c'est que si les supporters marseillais ne peuvent pas accéder au parcage visiteur, bon nombre d'entre eux s'arrangeront pour se déplacer par leurs propres moyens et prendront place ailleurs dans le stade, aux côtés des Parisiens. Au lieu de rassembler les supporters marseillais dans une même zone pour mieux les encadrer, on fait donc tout le contraire en les incitant à se disperser, ce qui risque de rendre leur gestion impossible.

 

Toujours est-il que d'ici le 7 novembre prochain, beaucoup d'eau devrait couler sous les ponts. Comme toujours avec les PSG-OM, il faut s'attendre à des rebondissements. Prochaine étape : annulation pure et simple du match ? On ne sait jamais...

 

Parc-des-Princes-Paris_pics_809.jpgVoilà ce à quoi pourrait ressembler le Parc des Princes le 7 novembre prochain...

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dok 08/10/2010 00:03


pfff c'est sûr qu'ils auraient mis de l'ambiance les marseillais (quand on pense qu'on les a entendu à stamfort bridge...) ça sera dépitant de voir le classico sans ultras... y aura pas d'ambiance
espéront qu'il y en aura sur le terrain...