Stéphane Lannoy, parce qu'il le vaut bien

Publié le par PYZ Bastien

 

On se souvient du fiasco de l'Euro 2008 et de la piteuse « performance » de l'équipe de France, qui n'avait pas passé les poules. On se souvient aussi que les arbitres français n'étaient quant à eux même pas parvenu à passer la présélection de la FIFA.

 

L'affront est désormais réparé : Stéphane Lannoy a été retenu pour arbitrer la prochaine Coupe du Monde en AfSud. Un juste retour des choses pour le meilleur arbitre français (j'ai presque envie de dire et de loin), qui a déjà officié aux derniers JO de Pékin.

 

Je me réjouit donc de cette nouvelle. Car pour moi, Stéphane Lannoy est peut-être le premier arbitre dont je me suis rappelé le nom pour une bonne cause et pas pour faute professionnelle (n'est pas Chapron ou Ennjimi qui veut). Je me souviens du dernier match entre Lyon et Bordeaux à Gerland. Ce soir là, Bordeaux s'était imposé 1-0. Mais surtout, la prestation de Lannoy avait (presque) suffit à me réconcilier avec l'arbitrage « à la française ».

 

Là où bon nombre de ses collègues sifflent sans arrêt et ont la main facile sur les cartons, Lannoy sent le jeu et fait preuve d'une psychologie rare chez les arbitres français. En plus de ça, il sait se montrer à la hauteur des grands événements. Une faculté qui pourrait lui servir l'été prochain...

 

Par ailleurs, le Suisse Massimo Busacca, coupable d'un doigt d'honneur envers les supporters des Young Boys de Berne il y a peu, et Martin Hansson, l'arbitre du fameux France-Irlande, seront également de la partie. Il va y avoir du sport...

 

8616b2de159ed62ee44c99dc3fc47d09.jpg

Ça suffit Mr Macouille, je vous avais prévenu : pas de tacle les deux couilles décollées du sol

 

 

PS : Le FC Nantes vient de se faire corriger à la Beaujoire 4-1 par le Stade Brestois, qui se rapproche de plus en plus de la Ligue 1. Ce qui devrait bien nous valoir un petit chant de supporters nantais en l'honneur de leur bon président Kita, demain si vous êtes sages...




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article