Test : quel genre de footballeur êtes-vous ?

Publié le par Bastien

1. Si vous aviez la possibilité d'être réincarné en moyen de locomotion (soyons-fous, la vie nous réserve parfois quelques surprises), vous seriez :


$. Une formule 1, rapide et difficile à contrôler


€. Un métro : invisible au premier coup d'oeil dans l'ombre du bus et du tramway, mais terriblement utile.


£. Un bulldozer qui détruit tout sur son passage.



2. Lundi matin, arrivée au bureau, pas très bien réveillé. Votre supérieur vous réclame un rapport qu'il est absolument certain de vous avoir demandé après la réunion de vendredi soir.


£. Vous n'allez pas vous laisser berner de la sorte. Vous, le délégué syndical, l'aboyeur de service, abdiquer face aux pressions du patronat ? Jamais ! Et s'il persiste, vous n'hésiterez pas à user (voire abuser) de tous les recours administratifs possibles, jusqu'à le traduire en justice pour "simulation de demande de rapport" pour en venir à bout s'il le faut.


€. Vous ne pouvez que constater les dégâts, abandonné que vous êtes par vos camarades de travail. En même temps, vous ne pouvez pas tout faire tout seul...


$. Vous essayer de feinter et de le prendre à contre-pied : ce rapport est totalement inutile. Vous tentez donc d'inventer quelque chose, de proposer une solution. Ça passe ou ça casse...



3. En classe, vous êtiez plutôt du genre :


£. Travailleur. Pas spécialement le plus doué de votre génération, mais vous compensiez par une soif de connaissance et une rage de réussir inébranlables (même pour Maradona). Quitte à harceler votre voisin de gauche pour qu'il vous lâche une ou deux bonnes réponses...


€. Perdu. L'école, ça n'a jamais été votre tasse de thé. Dans chaque classe, il y a toujours un pommé qui ronge son frein tout seul dans son coin ; et bien dans votre classe, le pommé, c'était vous.


$. Bon élève (tendance tête à claques). Toujours au premier rang, histoire de bien se faire voir. Vous répétiez vos gammes sans arrêt, même après les cours, pour arriver à l'objectif suprême : rendre la copie parfaite.



4. Un soir d'après-match bien arrosé, vous faites la connaissance de la petite amie de votre meilleur pote et vous tombez littéralement sous le charme.


$. Vous n'y allez pas par quatre chemins et vous filez droit au but : sourire aguicheur, main sur la cuisse et numéro de téléphone à la clé. Grâce à votre adresse, votre sang-froid et votre technique hors-pairs, vous ne laissez pas passer l'occasion qui se présente devant vous. Et le collectif alors ? Bah, c'est pas la première fois qu'on vous reproche de jouer perso...


£. Vous êtes prêt à tout (coups en dessous de la ceinture compris) pour parvenir à vos fins et vous finissez par la faire craquer à l'usure grâce à un marquage à la culotte serré. Vous avez remporté votre duel à l'énergie et vous avez réussi à lui pourrir sa soirée, félicitations.


€. Vous savez qu'il faut attendre le dernier moment pour se jeter, mais votre instinct prend le dessus et vous décidez d'intervenir des deux poings devant le danger qui rôde. Bilan : elle finit la soirée aux urgences après que vous lui ayez bien involontairement fracturé la mâchoire, et vous la rejoignez quelques minutes plus tard après que votre meilleur pote ait pris connaissance de la chose et vous ait pété le nez à son tour. Vie de merde...



5. L'entraînement se termine, votre ventre crie famine et vous rappelle à l'ordre : c'est l'heure de manger. Que faites-vous ?


€. Vous prenez congé de vos partenaires et vous vous retranchez dans votre tanière pour vous faire un bon plateau-télé. Seul. Mais bon, mieux vaut être seul que mal accompagné...


$. Plébiscité par tous vos partenaires, vous vous faites longuement désirer. Après qu'ils se soient tous sans exception prosternés devant votre grandeur et qu'ils vous aient baiser les souliers magiques, vous prenez les devants et vous invitez tout le monde à manger. Ca tombe bien, vous aviez prévu de faire la crémaillère de votre nouveau loft de 400m2 avec 2 piscines, 4 garages et dix-huit salles de bain.


£. Vous observez les débats de loin en attendant que quelqu'un se dévoue et prenne l'initiative. Une fois votre hôte identifié, vous vous joignez à la partie de bon coeur et vous lui faites comprendre qu'il est tombé sur un sacré client. Petits fours à l'apéro, cookies au déssert..., vous ne comptez pas vos efforts et vous grattez tout ce que vous pouvez sans calculer. C'est aussi pour ça qu'on vous aime... En tout cas, une chose est sûre : mieux vaut vous inviter au cinéma qu'au restaurant.



6. Le lendemain, votre meilleur pote vous invite au restaurant, justement (il est décidément bien sympa ce pote, vous venez quand même de vous enfiler sa copine mine de rien...). Vous acceptez son invitation, mais à une condition : le film, c'est vous qui choisissez. Vous lui imposez :


$. Komball, une tuerie. Des mecs trop forts qui font des trucs trop forts avec un ballon (genre l'otarie et tout et tout). Inutile, mais bon, trop la classe quoi.


£. Shaolin Soccer, le foot vu par les créateurs de Sangoku et Goldorak. Complètement exagéré, sauf votre passage préféré, celui où le gars débarque sur le terrain avec un couteau et une clé de 16 planqués dans son short. Ca vous ressemble tellement...


€. Seul au Monde : si vous deviez passer le restant de votre vie sur une île déserte, votre dernier compagnon serait un ballon de foot.



7. Vous vous baladez tranquillement dans la rue, jusqu'au moment où votre sixième sens vous averti qu'un individu peu recommandable est sur le point de vous dérober dans les mains les clés de votre voiture de fonction (une Ferrari d'entrée de gamme).


£. Vous n'hésiter pas une seule seconde : vous vous jetez dans les pieds du malfrat et le taclez comme il le mérite. Il saigne et devra certainement quitter les lieux sur civière, mais ce n'est pas grave, l'arbitre n'a rien vu.


$. Vous faites mine de partir à droite avant de revenir à gauche. Le voyou mord complètement à votre feinte, il ne vous reste plus qu'a le cueillir d'un subtil crochet court.


€. Vous prenez votre courage à deux mains, vous plongez sur le gaillard et vous le plaquez au sol tel un Chabal en herbe. Votre prise est bonne, il ne peut pas s'échapper. De toutes façons, il ne bouge plus.



8. Si vous deviez exercer un autre métier que celui de footballeur professionnel, vous seriez :


£. Boucher. Ou bûcheron, c'est bien aussi, bûcheron.


€. Coiffeur. De toutes façons, vous avez toujours été plus habile avec vos mains qu'avec vos pieds.


$. Star du show-biz. Comment ça, c'est pas un métier !?



9. L'article incontournable dans votre sac de footballeur :


£. Une bonne paire de protèges-tibias. On ne sait jamais, au cas où vous tomberiez sur un adversaire aussi ignoble que vous, ça pourrait servir...


€. Un maillot à manches longues, avec les coudes bien rembourrés pour le confort. C'est dur de tenir un match de 90 minutes en plein hiver sous la pluie par -10°, surtout quand vous n'avez rien à faire pendant 80 minutes...


$. La nouvelle paire de crampons X-Speed, méga-confortable, ultra-légère, couleur rose fushia. Des chaussures qui courent vite, ça aide aussi pour faire la diff'...



10. Le foot pour vous, c'est :


€. 20 joueurs qui galèrent à courir après un ballon, et deux autres qui se tournent les pouces dans leurs cages en observant les débats. Ca tombe bien, vous faites partie de la deuxième catégorie, p'ti veinard...


£. La Troisième Guerre Mondiale : deux camps qui envoient du lard pendant 90 minutes sur un grand champ de patates. Et à la fin, c'est celui qui en sort vivant qui gagne.


$. Triple passement de jambes (3x R2), double roulette (rotation de joystick à 720°), coup du sombrero et magnifique ciseau acrobatique en pleine lucarne en restant appuyé bien fort sur rond. Allez hop, il est déjà 20h30, on éteind la console et au lit, sinon maman va encore gronder.




Verdict :


Vous avez une majorité de $ :

Vous êtes Cristiano Ronaldo. Vous pensez par le but, vous vivez pour le but. Vos fans vous vénèrent et vos détracteurs vous détestent plus que n'importe qui au monde. Parce que vous le valez bien.






Vous avez une majorité de £ :

Vous êtes Gennaro Gattuso. Vous vous tapez le sale boulot, et le pire, c'est que vous aimez ça. Vous vouez un véritable culte aux crampons vissés, qui ne vous quittent jamais (ou plutôt qui ne quittent jamais les chevilles de votre adversaire), même lorsqu'ils ne s'imposent pas. Vous aimez l'odeur de la transpiration, et par dessus-tout celle du sang.





Vous avez une majorité de € :

Vous êtes Jens Lehmann. Vous êtes un gardien de but, probablement parce que vous étiez moins doué que vos petits camarades ballon au pied quand vous avez commencé à jouer au foot (ce qui ne veut pas dire que vous êtes plus doué avec vos mains). Mais bon, comme chaque équipe a besoin d'un gardien... Vous ne faites jamais rien comme les autres, vous êtes un éternel incompris, vous êtes différent.



 

Commenter cet article

Bastien 22/10/2009 20:27


Et si tu n'est toujours pas convaincue, va donc faire un tour par ici :

http://www.youtube.com/watch?v=Se2h0GCMozA

Haha !


Bastien 22/10/2009 20:08


@ audrey : Je te rassure, Jens Lehmann est un personnage très distingué. Tu peux donc te réjouir, d'autant plus que tes connaissances (sommaires, je le concède bien volontiers) du football ne
seront pas toutes mises à contribution. En effet, de par ton statut de gardien de but, tu n'es pas concernée par la règle n°2. Tu as le droit de prendre le ballon à la main, tu es donc une
privilégiée en quelques sortes. Félicitations !


audrey 22/10/2009 19:00


Ben moi j'suis Lens Lehmann.Je sais pas trop si me réjouir. Alors d'un coté, ça m'enchante d'être comparé à un tel personnage parce que d'après les résultats,je suis une personne différente qui ne
fait rien comme les autres, donc unique,une personne à part entière qui se distingue d'une certaine manière.Mais je dois avoué qu'une question me taraude violement! C'est qui lui? Mes connaissances
footballistiques se résumant à:
1.on dépasse pas les lignes
2.on met pas les mains
3.au chiotte l'arbitre!
Tu comprendra que je puisse passer a coté de certaines subtilités que seuls les amateurs de foot peuvent non seulement comprendre, mais aussi en rire! Ce test bien elaboré devra les régaler!


joel 20/10/2009 17:49


ben moi bizarement je suis tombé sur gatuso!! rien d'étonnant, apres avoir envoyer le milieu droit de la b de lézardrieux à l'hosto suite à un coup de coude porté dans sa tempe droite dans un
combat aérien ya de cela même pas un an, précédé d'un tacle assassin pour éviter qu'il parvienne seul devant le gardien ( vu que c'était alain mallédan aux buts ce jour la( les habitués le
reconnaiteront) je croit que j'avais eu raison) ... fait chier aussi de me mettre des nabots comme sa au marquage, des gars de 1m70 sont plus adéquat à éplucher les mandarines ou concocter les
sandwich au paté pour les vrais joueurs à la mi-temps que de venir m'enquiquiner durant un match de football! Sympatique ce questionnaire, j'ai beaucoup adorer la note de paranthèse à la question
6, et dans seul au monde, son seul ami à cette franche canaille de tom hanks est un ballon de volley, oui bon je sais que ceci est un blog sur le football et non sur le volley balle mais c'etait
pour confiturer ma maigre science cinématographique!


Bastien 20/10/2009 19:37


Tiens c'est étrange, ton commentaire ne veut pas s'afficher Mr Jouel, Overblog doit faire sa propre modération. Peut-être à cause de tes propos discriminatoires contre les joueurs de moins d'1,70m,
j'en tiendrai deux mots à Léo Messi, pas sûr qu'il apprécie...

Mais si tu veux jouer au plus malin, j'ajouterai que le ballon de volley dans Seul au Monde s'appelle Wilson, du nom du fabriquant. Reconnais pour un footeux que de finir sa vie sur une île déserte
avec pour seul compagnon un ballon de foot qui s'appelle Uhlsport ou Airness, c'est quand même moins glamour...


Bastien 20/10/2009 16:08


Ah, mince... Moi je suis tombé sur Steven Gerrard, la classe ! (oui je sais, il n'est pas dans le test, mais en tant que créateur de ce blog je peux me permettre quelques petites folies de temps en
temps...) :)