Thierry Henry : la main de la disgrâce

Publié le par Bastien





On ne parle que de ça dans les chaumières, dans les bistrots et même dans les allées de l'Assemblée Nationale. Ça fait les gros titres de la presse et du journal de 20h. Ça crée un énorme buzz sur le net. A moins de vivre retranché dans une grotte depuis hier soir, vous ne pouvez pas y avoir échappé : je veux bien évidemment parler de la polémique à propos de la main de Thierry Henry pendant France – Irlande, qui offre la qualification aux Bleus et qui condamne les Irlandais à regarder la Coupe du Monde à la télé.

Depuis 24h, entre réactions de spécialistes, de peoples et de politiques, on a à peu près tout entendu sur « l'affaire Henry ». De la théorie de l'humanité de l'homme, guidé par son instinct primitif et ne pouvant s'empêcher d'esquisser le moindre mouvement de quelque partie de son anatomie que ce soit, dès lors qu'un ballon rond passe à côté de lui dans un rayon inférieur à deux mètres ; jusqu'à la théorie du complot avec préméditation.

Du côté de l'Irlande, il va sans dire que la tendance penche nettement vers la seconde option. Les médias britanniques, pas forcément réputés pour avoir la langue dans leur poche, n'hésitent pas à parler de « cheating froggies » (littéralement « grenouilles tricheuses », ce qui ne voudrait absolument rien dire si le terme « froggies » n'était un synonyme de « français »).

Manifestement, le peuple vert n'a pas digéré de se faire éliminer sur un fait de jeu aussi peu reluisant. Et on les comprend, car il y a vraiment de quoi être vert quand on voit les circonstances de leur élimination. Imaginons une seule seconde que l'Eire marque un but similaire qui leur offre la qualif'. Non, mieux vaut ne pas imaginé une nouvelle Révolution en France...


Victimes d'un match truqué, les Irlandais ne comptent en tout cas pas en rester là. Leur souhait ? Faire rejouer le match, ni plus ni moins. Un recours qui n'a que très peu de chances d'aboutir auprès de la FIFA, qui a d'ores et déjà entériné la qualification des Bleus. Pourtant, on ne voit guère d'autres solutions pour que l'affront de cette qualification qui va à l'encontre des règles morales et de l'éthique du sport soit lavé.


L'option la plus appropriée aurait été de réparer ce qui semble désormais irréparable sur le champ. Lorsque l'arbitre voit les Irlandais s'arrêter sur l'action qui amène le but décisif, il sait qu'il y a eu une irrégularité de la part des Français. Lorsque l'arbitre voit Shay Given et quelques autres Irlandais fous furieux lui tomber dessus pour lui faire entendre du pays, il sait qu'il a commis une grossière erreur. Lorsque l'arbitre se dirige vers son assistant pour avoir sa version des faits, il sait que le but n'est pas valable. Car je veux bien croire qu'un homme puisse se tromper sur une action litigieuse – aussi gros que cela puisse paraître. Mais que deux hommes placés à deux endroits différents se rendent coupables de la même erreur d'appréciation, ça, je n'y crois pas.


Malheureusement, il faut dire que le football, en plus d'être le sport le plus populaire au monde, est aussi probablement le sport le plus hypocrite au monde. Un sport où une infraction majeure au règlement et à l'éthique peut rester sans suite, pour peu que le coupable n'ait été pris en flagrant délit. Un sport où la première décision est forcément la bonne, même quand elle est mauvaise, étant donné que les arbitres, dont la valeur du jugement est tellement important, sont ceux qui bénéficient du moins d'outils pour pouvoir se faire une opinion. Un sport où la médiation et le dialogue n'existent pas.


Alors on ne va pas refaire le débat sur la vidéo, mais il est évident que les arbitres sont à chaque fois livrés à eux-mêmes sur ce genre d'action. Dans ce cas de figure précis, on peut aussi penser qu'un arbitrage à cinq – expérimenté en Europa League – aurait probablement fait l'affaire avec un arbitre supplémentaire derrière chaque but. Là, on est sûr que la main d'Henry ne serait pas passée inaperçue...


Mais le plus grave dans l'histoire, c'est qu'on ne peut pas compter sur la bonne foi du principal intéressé. Thierry Henry n'a avoué sa tentative – victorieuse – de triche qu'à demi-mots. Tant pis si les images sont criantes de vérités et le font passer pour un tricheur auprès du monde entier. Par contre, il a allègrement fêté ce but comme si de rien n'était.


En tout cas, pour peu que tous ces joueurs aient un minimum d'orgueil, de valeurs morales et de conscience professionnelle, j'ai du mal à croire qu'ils puissent se satisfaire d'un résultat acquis dans de telles circonstances. Mais je peux me tromper...




Commenter cet article

bastien 25/11/2009 18:24


PS : le match n'était pas en Irlande mais en Géorgie :)


bastien 25/11/2009 18:23


@ ludovic : ce que je veux dire, c'est que la différence ne se fait pas sur 90 min (ou 120 pour le barrage retour). Certes, le pénalty offert aux Irlandais contre la Géorgie les avantage. Mais même
sans ce pénalty, même avec un nul voire une défaite en Géorgie, ils auraient été en barrages puisqu'ils terminent leur poule avec 4 pts d'avance sur le 3ème, la Bulgarie. Tandis que là tout se joue
sur un but non-valable. Donc oui, je trouve que la différence est énorme. Mais bon, comme qui dirait, c'est fait, c'est fait, on ne va pas refaire le match (au propre comme au figuré)... :)


ludovic 25/11/2009 18:08


La différence d'enjeu est énorme? Oui et non, car si l'Irlande ne gagne pas ce match à domicile, ils risquent de même pas aller en barrages.


bastien 23/11/2009 00:51


Et sinon, j'avais vu cette vidéo sur ce pénalty imaginaire accordé aux Irlandais (tout aussi scandaleux que la main d'Henry, soit dit en passant). Mais je vois deux différences entre ces deux
situations :
1. Il n'y a pas de tentative de triche sur le pénalty accordé aux Irlandais, contrairement à la main d'Henry. Juste une erreur d'arbitrage.
2. Il y a une grosse différence au niveau de l'enjeu


bastien 23/11/2009 00:45


@ Karim : c'est vrai qu'on en fait des tas sur cette affaire. Mais en même temps, ça se comprend. J'ai déjà du mal a accepter d'aller à la Coupe du Monde là-dessus en tant que Français et supporter
de l'équipe de France, alors imagine si on se met à la place des Irlandais...

D'autre part, je trouve qu'on excuse bcp trop facilement Thierry Henry, sous prétexte qu'il est Thierry Henry, champion du monde, champion d'Europe, actuel meilleur buteur de l'équipe de France.
Sous prétexte que "c'est un geste naturel et tout le monde aurait fait pareil". Ce geste ne fait pas partie du réglement, il n'est pas excusable. Dire le contraire, c'est le meilleur moyen
d'encourager cette pratique (sinon, y'a l'arbitrage vidéo aussi ? Enfin, moi j'dis ça, j'dis rien...)

Et encore merci pour tes encouragements ! :)