Un weekend de foot : des affiches ? quelles affiches ?

Publié le par Bastien

 

Arsenal 0-3 Chelsea

Comme la guerre de Troie selon Jean Giraudoux, le match entre Arsenal et Chelsea n'a pas eu lieu.

La faute à un Didier Drogba qui a rappelé pourquoi il faisait partie de la liste des dix joueurs parmi lesquels se trouve le futur Ballon d'Or. La faute aussi à un Ashley Cole dont les aventures dans le couloir gauche font presque autant de bruit que les aventures extra-conjugales en première page des tabloïds anglais. Le premier but : centre d'Ashley Cole, Drogba reprend de volée d'une Mikari® qui rentre bien dans le but d'Almunia. Deux minutes plus tard, rebelote : centre d'Ashley Cole, et but en pleine lucarne. Sauf que cette fois, ce n'est pas Drogba, meilleur buteur des Blues, mais Vermaelen, meilleur buteur des Gunners qui marque contre son camp. Deux buts avant la mi-temps, emballez c'est pesé. Le troisième, bien que magnifique (coup-franc des 25m de Drogba, de l'intérieur du pied en force) est anecdotique, tant la sensation de maîtrise de Chelsea a été importante. Je ne parle pas de domination écrasante mais bien de maîtrise : savoir faire le dos rond pendant les bonnes périodes de l'adversaire, et savoir marquer sur ses temps forts. Comme dirait Patrice Evra, la différence entre une équipe d'hommes et une équipe de gamins... En attendant, le championnat d'Angleterre n'a plus la même saveur que l'année dernière, certainement orphelin d'un artiste tel que Cristiano Ronaldo. A part peut-être Manchester United, la concurrence a disparu. Le suspens aussi.


FC Barcelone 1-0 Real Madrid

Une leçon de recrutement : voilà à quoi se résume ce classico. 50ème et des poussières : Zlatan entre en jeu à la place de Thierry Henry (il lui aurait même tapé dans la main). Quelques secondes plus tard sur son premier ballon, ça fait 1-0. Score final qui ne l'aurait jamais été sans un Casillas des grands soirs (mais c'est comme ça tous les soirs avec San Iker). On reste quand même sur notre faim avec en mémoire le 6-2 de l'année dernière. Il faut croire que même avec les plus sérieux candidats au Ballon d'Or réunis sur la même pelouse, on ne voit pas des 6-2 tous les jours...



Kaka, 60M€, réglé avec Eurocard – Mastercard

Cristiano Ronaldo, 90M€, réglé avec Eurocard – Mastercard

Un but de Zlatan contre le Real ? Ça n'a pas de prix...




Pendant ce temps-là, en Ligue 1



PSG 1-0 Auxerre

Enorme sensation au Parc des Princes (on en profite tant que le nom existe encore) avec la victoire du PSG face à la meilleure équipe française du moment : l'AJ Auxerre. Bon d'accord, quand on prétend viser les places européennes et que l'on squatte la deuxième partie de tableau, on se console comme on peut. Et il faut même se dire que la victoire est un lot de consolation quasiment inespéré pour le PSG. Car deux minutes après l'ouverture du score de Jérémy Clément, Roy Contout – qui avait la lourde tâche de faire oublier Jelen le temps d'un soir – se fait faucher par Mamadou « Kirikou » Sakho dans la surface. L'arbitre Said Ennjimi désigne logiquement le point de pénalty ; son assistant le déjuge à tort et donne coup-franc à l'extérieur de la surface. A défaut d'avoir livré un match référence, les Parisiens ont certainement trouvé un arbitre référence en la personne de Mr Ennjimi (et de ses assistants), puisqu'on se souvient que c'est également lui qui était venu au secours de Kombouaré lors de son altercation avec l'entraîneur de Lorient, Gourcuff père. On n'ira pas jusqu'à dire que l'arbitrage favorise les gros, surtout lorsque ceux-ci jouent à domicile... Nooon, je ne me permettrais pas... A part ça, Coupet prend officiellement sa retraite, et le site officiel de la LFP se lance dans les paris en ligne (avant même le début de la rencontre, le site donnait le score final, avec le nom des buteurs à la minute près (Erding 15', Jallet 48', Pedretti 65', Luyindula 84')...


Espérons que ceci ne soit pas la dernière image de Grégory Coupet sur un terrain de foot...



Lens 1-0 Marseille

Quasiment éliminé en Ligue des Champions avant la dernière journée, l'OM n'a pas préparé la réception du Real de la meilleure des manières. Défaite 1-0 face à un promu, sans compter un pénalty arrêté par Mandanda, quand on se dit qu'il va falloir en passer 4 contre Madrid...


Sochaux 1-0 Nice

Victoire de Sochaux sur une action de Mikari où le ballon frappe la barre, le poteau, puis s'éloigne du but sans avoir franchi la ligne de but. A quand la vidéo ?


Toulouse 1-0 Boulogne

LE match qui déchaîne les passions. Ou pas. Gignac toujours muet. Pour Boulogne, c'est mieux avec Bédénik dans les buts. Mais c'est pas encore ça. Attention, y'a Grenoble dans le rétro qui revient fort, et qui pourrait même passer devant si ça continue...


Lorient 2-2 Grenoble

Pour cette pluvieuse soirée de Ligue 1, on avait décidé de lutter contre la morosité ambiante du 1-0 en règle sur deux terrains : Lille et Lorient. Les Merlus avaient l'occasion (peut-être pour la première fois de leur histoire ?) de prendre la tête du championnat de France en cas de victoire et de contre-performance d'Auxerre à Paris. La deuxième condition a bien été remplie, pas la première, puisque Lorient n'a su faire mieux que match nul face à des Grenoblois dans leur forme de la saison (3 points glanés sur leurs trois derniers matchs). La question du jour : après 12 défaites puis 3 matchs nuls consécutifs, Mécha Bazdarevic continuera t-il à pester contre l'arbitrage quand son équipe alignera les victoires en fin de saison ?


Lille 4-0 Valenciennes

Du vent, de la pluie, mais des buts : ch'est le Nooord. Les conditions météorologiques dantesques n'auront pas suffi à transformer Gervinho en Petit Gervais, au contraire. Auteur d'un doublé, l'Ivoirien, comme son nom à consonance brésilienne ne l'indique pas, s'est offert son premier doublé en Ligue 1. On aurait même pu comparer son superbe slalom sur le deuxième but à celui de Maradona ou de Messi, si seulement les défenseurs valenciennois avaient servi à autre chose qu'à faire les piquets. On dira que c'est de saison.



Nancy 0-3 Bordeaux

Du vent, de la pluie et pas de buts, vous êtes à Marcel-Picot : ch'est Naaaancy. Heureusement pour le spectacle, les courageux spectateurs ont eu la chance de voir en face une équipe qui aime le beau jeu, n'en déplaise à Pablo Correa. 3 jolis buts, 3 très jolis buts même quand on prend en compte l'état du terrain (qui a dit piscine ??), et 3 points, histoire de ne pas passer par (l'Alsace et) la Lorraine pour rien.


Le Mans 1-1 Saint-Etienne

Une équipe qui ne gagne plus depuis 4 matchs + une équipe décimée par les blessures = match nul, forcément. Au Mans, après les entraîneurs en CDD l'année dernière (Garcia, Bertucci, Cormier, Jeandupeux, et maintenant Duarte qui fait des heures sup' au Burkina Faso en double-emploi), place aux gardiens intérimaires : après Roche et Ovono, Makaridze est le troisième stagiaire mis à l'essai depuis le début de saison. Pendant ce temps-là, Jérémy Janot réfléchit surtout à sa nouvelle intervention devant les caméras de Canal + : un message pour ses détracteurs la semaine dernière, un message de soutien pour Grégory Coupet cette semaine... une lettre de condoléances aux supporters des Verts la semaine prochaine ?


Monaco ?-? Montpellier

Foutue grippe A...


Lyon 1-1 Rennes

Le dernier match à Gerland devant les caméras de Canal +, c'était l' « Olympico », OL – OM. 5-5. Le service des sports de la chaîne cryptée a cru avoir le nez creux en propulsant ce Lyon – Rennes affiche du dimanche soir. Mauvaise pioche. Auteur d'un très bon début de saison, l'OL est en train de tout gâcher : la première place de son groupe en Ligue des Champions est en train de s'envoler, tout comme le wagon des Girondins de Bordeaux en championnat. Pour son premier match chez les pros, le jeune gardien rennais Diallo, 17 ans, a failli s'emmerder. Un peu comme nous. Heureusement, Lisandro était là. Du côté de Rennes, c'est plus deux points de perdus qu'un de gagné. Parce que quand on a trois occasions franches dans les cinq dernières minutes, il faut au moins en mettre une au fond. Et malgré la révélation Gyan, on sent qu'il manque un finisseur chez les Rouges et Noirs. Le retour prochain de Jimmy Briand ne devrait pas changer grand chose au problème. Par contre, celui de Mickaël Pagis...

Non Didier, le deuxième, c'est Vermaelen contre son camp...


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bastien 01/12/2009 01:38


Bon, ben Overblog a décidé que la photo de Drogba se mettrait tout en bas, grrr... Tant pis je vais arrêter là sinon je crois que je n'aurais plus de PC d'ici quelques minutes...

Alors, on attend le Ballon d'Or ? Messi apparemment !


bastien 01/12/2009 01:33


Ouhla, c'est ce qu'on appelle être réactif !(l'article n'est même pas fini, je galère avec la mise en page...) :)

Oui je sais j'ai oublié le derby de Gênes, j'ai aussi volontairement "oublié" celui de Liverpool. Tu sais que je n'ai déjà plus bcp de vie sociale ? :)


mattmanaman 01/12/2009 01:24


tu as oublié de mentionner le derby de Gênes, remporté par le Genoa