Messi à Disneyland Paris

Publié le par Bastien

Alors ce week-end footballistique, c'était comment ? Confortablement installé devant la télé ? Pas pour moi. Non, moi, c'était plutôt citrouille party et feux d'artifices au pays de Mickey. Ce qui veut donc dire par de débrief' Ligue 1 ou Premier League ce week-end. Mais rassurez-vous, j'ai d'autres choses bien plus intéressantes pour vous.

 

En effet, je faisais partie des quelques privilégiés autorisés à faire la queue pendant trois heures pour avoir droit à un autographe signé des propres gants de la souris la plus connue du monde. Une file d'attente aussi impressionnante que lors de la venue de Lionel Messi à Paris mardi dernier ; oui, mettez-vous bien dans le crâne qu'un parfait inconnu déguisé en souris déplace les foules autant que le meilleur joueur de foot du monde.

 

Ça, c'est pour l'anecdote. N'empêche que le déplacement en valait quand même la chandelle. Car hier soir, c'était Halloween à Disney. Le nombreux public qui a répondu présent a joué le jeu du déguisement, comme il se doit. Évidemment, transversale(s) y était. Et en y regardant de plus près, on a pu s'apercevoir que certains « people » avaient fait le déplacement, et parmi eux, quelques stars du ballon rond. Après s'être faufilé dans les allées du parc à l'affut du moindre footballeur en habit de soirée, voici un petit inventaire exclusif des joueurs démasqués.

 

  • Jérémie Janot avait troqué son ensemble de Spiderman contre un costume de Peter Pan. En même temps, des gars qui s'envoient en l'air camouflés dans une tunique toute verte, y'en a pas 36.

  • Thierry Henry, alias Dumbo. Pour les oreilles ? Non, pour la trompe...

  • Claude Makélélé, alias Pinocchio, vu que Dumbo était déjà pris par Titi. Sauf que quand il ment, ce n'est pas son nez qui s'allonge...

  • Guy Roux, alias Picsou. Dans un costume entièrement cousu main, tricoté par sa mère-grand il y a fort longtemps. C'est que ça coûte cher ces petites conneries mine de rien...

  • Andres Iniesta, alias Blanche-Neige. Blanc comme neige, plus blanc que blanc, Iniesta faisait aussi de la pub pour la lessive Mickey.

  • Mathieu Valbuena, Baky Koné, Ludo Giuly, Leo Messi et ses trois gardes du corps : les Sept Nains réunis au grand complet. Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour regarder la couleur du string de Blanche-Neige sous sa jupe...

  • Jan Koller, alias Cendrillon. Comme la princesse, le grand Jan a longtemps galéré pour trouver chaussure à son pied (pointure 53).

  • Cristiano Ronaldo, alias la Petite Sirène. Même classe, même élégance, même façon de plonger.

  • Franck Ribéry, alias Némo, le poisson-clown qui fait rire toute la galerie avec sa nageoire estropiée à cause d'un vilain accident quand il était petit. C'est tout Franck ça.

  • Florentino Perez, le président du Real Madrid, alias le Génie d'Aladin. Florentino n'avait droit qu'à un voeux, il a choisi la caverne d'Ali Baba.

  • Hatem Ben Arfa, alias Mowgli. Lorsque la star du Livre de la Jungle et la star du livre de la jongle ne font qu'un.

  • Yoann Gourcuff, le prince charmant. Faux quand même pas être frileux pour se trimbaler dans les allées du parc en slip kangourou en plein mois de novembre...

  • Tony Chapron, alias Woody le cow-boy shériff. Le nombre d'expulsions du parc n'avait jamais atteint de tels sommets.

 

Alors, qu'est-ce qu'on dit, hum ? Merci Mickey, et merci transversale(s) !




De passage à Paris, Leo Messi s'est permi un petit détour par Disney pour faire un coucou à son vieux pote Mickey et taper la baballe avec lui. La souris aux grandes oreilles en a profité pour nous faire étalage de sa technique, en nous offrant notamment ce magnifique amorti du lob interne droit



Commenter cet article

Mikehiatus 02/11/2009 12:57


Je comprends mieux pourquoi il avait tant de monde à Disney ce week-end.

Font chier ces footeux.