Bordeaux-Marseille, une finale entre gens de bonne famille + le sondage du jour

Publié le par Bastien PYZ


Ce soir, c'est finale de Coupe de la Ligue. Pas forcément le genre d'événement à soulever les foules et l'enthousiasme des médias en temps normal. Sauf que l'affiche s'y prête pour une fois : Bordeaux-Marseille, c'est sûr que c'est plus glamour que Sedan-Dijon. On s'attend donc à un gros match entre gros clubs qui cette-fois vont « la jouer à fond », c'est promis. Cette coupe (de la Ligue ou pas), Marseille la veut, histoire de mettre fin à une disette de 17 ans sans titre majeur. Bordeaux de son côté, à un titre à défendre (victoire tranquille 4-0 contre Vannes l'année dernière), et aura certainement à coeur de virer seul en tête du palmarès de la compétition en glanant un quatrième trophée qui leur permettrait de passer devant le PSG.


Enjeu il y a donc incontestablement. Pourtant, le discours des dirigeants des deux clubs est loin d'être éloquent en ce qui concerne la Coupe de la Ligue. Loin de l'agitation ambiante autour de cette affiche, les décideurs se sont même retrouvés mercredi soir le temps d'un « diner de travail » : Jean-Claude Dassier pour l'OM, Jean-Michel Aulas pour l'OL, Nicolas de Tavernost pour les Girondins, et même Robin Leproux pour le PSG. Directement dans le collimateur des insurgés, la Ligue en prend pour son grade (même si entre nous, je ne vois pas trop ce que l'on peut reprocher à la Ligue sur ce coup-là). Parmi les thèmes abordés, plusieurs sujets qui fâchent, et surtout plein de contradictions.


Ces messieurs réclament par exemple un retour du championnat à dix-huit clubs qui ferait du PSG un relégable en puissance à l'heure actuelle, ou encore une meilleure représentation de leurs clubs dans les instances dirigeantes du football français, sachant que ces clubs sont déjà représentés à la FFF, à la LFP et à l'UCPF (Union des Clubs Professionnels de Football), au même titre que tous les autres clubs pros. Ces clubs réclament également une nouvelle répartition des droits TV (soutenue par Canal+) qui réduirait le rôle de leurs adversaires à celui de simple sparring-partner, ainsi qu'une meilleure protection des clubs qualifiés en Ligue des champions, au détriment de l'équité qui a voulu que Bordeaux et Lyon disposent du même temps de récupération avant leur ¼ de finale de Ligue des Champions.


Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette manière de faire, qui laisse quelques 16 autres clubs de Ligue 1 ainsi que les 20 clubs de Ligue 2 sur le carreau, n'est pas du goût de tous, loin s'en faut. Les réactions sont nombreuses, et plutôt directes. « S’il y en quatre qui se sont réunis, ils n’ont qu’à faire un championnat à quatre. Je trouve ce combat là d’arrière- garde. Je ne vois pas pourquoi les gros auraient toujours plus », estime Francis Decourrière, le président de Valenciennes. De son côté, Jean-Pierre Louvel, président du Havre et également président de l'UCPF, parle de « Big four de la contestation ». A juste titre, car si on s'en tient au simple aspect sportif, on peut se demander ce que font les Parisiens dans le même panier que Bordeaux, Lyon et Marseille...

Mais une fois n'est pas coutume, la réaction la plus virulente nous est parvenue du plus bouillant des Corses exilés en Bretagne, j'ai nommé l'entraîneur du Stade Rennais Frédéric Antonetti, qui n'y va pas par quatre chemins (pas le genre de la maison) lorsqu'il s'agit de la suppression de la Coupe de la Ligue : "Je trouve que c'est une connerie. On dit que ça soulagerait le calendrier. Mais ceux qui ne veulent pas la jouer à fond, ils en ont le droit ! Mais je m'aperçois qu'ils la jouent à fond quand même. Je remarque également que pour les clubs qui sont dans le ventre mou, à un moment donné ça donne une impulsion. Je rappellerai aussi que parfois la Coupe de la Ligue a rattrapé certaines saisons de ces quatre clubs ...On ne peut dire que la Coupe de la Ligue c'est bidon et défiler ensuite sur le toit d'un bus quand on l'a gagnée".

Et à part ça Fred ? "Le football français se doit d'être solidaire. Les grands clubs ont tout intérêt à cela. Après, qu'il y ait des forces qui se constituent pour améliorer les choses... J'ai vu qu'ils voulaient améliorer le calendrier, ça c'est une évidence. Mais si c'est pour dire "On ne donne rien à la L2", par exemple, là évidemment, je ne suis pas d'accord. Si on regarde les effectifs de ces grands clubs, les clubs les plus argentés, d'où viennent leurs joueurs ? Et si demain, on donne moins de moyens à d'autres clubs, ces joueurs-là vont peut-être partir en Suisse ou en Belgique, où en D2 ailleurs, là où il y aura plus d'argent. Et après, il faudra aller les chercher à l'étranger".
 

Blanc2.jpgDassier-copy.jpg












Alors, c'est décidé : on la joue à fond ?



Sinon, petit jeu à quelques heures maintenant du coup d'envoi de la finale. Le principe est simple : il s'agit juste de deviner dans quelles couleurs les joueurs de Bordeaux et Marseille se présenteront sur la pelouse du Stade de France ce soir.


A./ Bordeaux en rouge et blanc, Marseille en noir. Bordeaux-OM, c'est un peu un duel d'Européens, et qui dit duel d'Européens dit troisièmes maillots. CQFD.


B./ Bordeaux en blanc, Marseille en bleu. Le monde à l'envers, on est d'accord. Mais en même temps, avec la finale à Paris, Bordeaux et Marseille jouent tous les deux à l'extérieur, donc bon...


C./ Bordeaux en bleu, Marseille en blanc. On arrête de déconner maintenant, Pitch dans le dos ça suffit non ??



 

Commenter cet article