Pariez en toute sérénité sur Real-OL avec Ramos et Guti

Publié le par PYZ Bastien

 

Raymond Domenech le visionnaire a du souci à se faire. Car il a trouvé son maître en la matière : Sergio Ramos. Le latéral espagnol est formel : ce soir, en huitième de finale retour de Ligue des Champions, son Real de Madrid va battre Lyon 3-0, un point c'est tout. Ramos s'apprête même à « vivre une autre nuit magique à Santiago-Bernabeu », comme celle qu'il a connu au Stade de France la semaine dernière avec la Roja. Sûr des forces de son équipe, il estime enfin que face à l'OL, « des joueurs du calibre de Cristiano Ronaldo ou Kaka feront la différence ». Comme ils l'ont fait au match aller ? Dis Sergio, t'as pas le nom des buteurs aussi, histoire d'être sûr d'empocher le pactol ?

 

Mais Ramos n'est pas le seul à tirer des plans sur la comète. Guti, l'autre blonde du Real, en remet une couche : Lyon n'est pas un grand d'Europe. Certes, si on regarde le palmarès, la comparaison est vite faite, il n'y a pas photo entre les deux clubs, et l'étagère des trophées lyonnaise paraît relativement vide comparée à celle de son homologue espagnol (quoique sept titres de champion de France d'affilée, ça meuble déjà pas mal). Gago, la dernière danseuse du club des 3, n'a en revanche pas communiquer sur la question.

 

Quoiqu'il en soit, un petit rappel d'histoire récente (laissons la gloire centenaire du Real de côté) s'impose pour calmer les ardeurs madrilènes. Si on jette un oeil aux performances des deux clubs en Ligue des Champions depuis le début du siècle nouveau, il y a de quoi se poser des questions. En effet, le Real n'a plus passé ce stade de la compétition depuis – tenez-vous bien – la saison 2003-04. Et encore, pour échouer au tour suivant face au futur finaliste, Monaco. Pendant ce temps-là, Lyon a fait mieux avec des moyens largement inférieurs en atteignant les quarts par deux fois (2004-05, 2005-06).

 

Et puis si je me souviens bien, c'est quand même Lyon qui tient la corde avec sa victoire 1-0 acquise au match aller. D'ailleurs, je me souviens aussi que Lyon n'a jamais perdu face au Real en Ligue des Champions. Et supposons malgré tout que Lyon perde ce soir (et encaisse trois buts même, si ça peut faire plaisir à Ramos) ; et bien je vois mal les Lyonnais ne pas en marquer au moins un ou deux dans le même temps. Et à 3-2, avec le score du match aller et la règle des buts à l'extérieur, c'est l'OL qui passe...

 

Conclusion : le Real Madrid CF (Club de Florentino) version 2009-10 a beau avoir été programmé pour remporter la Coupe aux Grandes Oreilles le 22 mai prochain dans son antre de Santiago Bernabeu, il devra peut-être se faire tout petit s'il se fait sortir par plus petit que lui...

 

 

Ramos.jpgDès que Sergio Ramos aperçoit Guti ou Gago dans les parages, son premier réflexe est
de se protéger les tétons, de peur que les frères pince-mi & pince-moi tombent à l'eau



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bastien 10/03/2010 22:55


Tu m'en vois ravi ! "Une autre nuit magique à Bernabeu"... pour ma part j'ai passé une bonne soirée !


Ludo 10/03/2010 22:48


Raymond est meilleur voyant que Ramos!!


Bastien 10/03/2010 19:00


C'est sûr qu'ils payeraient cher une élimination en 8èmes. Les pauvres, privés de double-prime, VDM... :)


_rem 10/03/2010 11:34


bon courage au Lyonnais.

J'espère pouvoir lire des madrilènes dans VDM demain.