Ryan Shawcross, boucher et international anglais

Publié le par PYZ Bastien



L'histoire ressemble à celle des amateurs de la Coupe de France, ceux dont le foot n'est pas le métier. A chaque exploit d'un petit contre un gros, on a le droit au même refrain, dans un monde où les héros d'un jour se lèvent tôt le matin pour aller bosser, et s'entraînent tard le soir après une grosse journée de travail : le gardien de l'équipe est facteur, le buteur est plombier...
 

Shawcross.jpg

 

Ryan Shawcross, lui, a la chance de gagner (et de bien gagner) sa vie en jouant au foot du côté de Stoke City. Malgré tout, il n'hésite pas à faire quelques heures supp' de temps en temps ; car Shawcross est également boucher à ses heures perdues. Samedi face à Arsenal, il a démontré toute l'étendue de son talent en charcutant le jeune joueur d'Arsenal Aaron Ramsey.

 

Je le dis sur un ton plutôt léger histoire de dédramatiser la chose, mais Ramsey a quand même laissé sa jambe dans l'histoire. La vidéo est tellement ignoble que je préfère vous l'épargner. L'ayant moi-même vu (je sais, je suis un peu sado sur les bords), je me dis : heureusement que les joueurs de foot portent des chaussettes et protèges-tibias, sinon certains matchs de foot seraient interdits au moins de 18 ans...

 

Il suffit d'ailleurs de voir la tête des joueurs présents sur la pelouse au moment du drame pour comprendre la brutalité de la scène : des joueurs effondrés, partagés entre dégoût pour certains, compassion voire pitié pour d'autres. Ryan Shawcross, l'auteur du « crime », a pour sa part pris un carton rouge direct. Le temps de traverser le terrain en pleurs pour rejoindre les vestiaires et de réaliser les conséquences de son geste.

 

Le nom de Ramsey vient donc s'ajouter à la longue liste des grands blessés du football, et rejoint ainsi ceux de Djibril Cissé, Jonathan Lacourt, ou encore son coéquipier Eduardo il y a peu, pour ceux qui me reviennent immédiatement à l'esprit (j'en oublie certainement beaucoup). Des joueurs qui ont connu fortunes diverses : si Djibril Cissé a retrouvé la forme de sa vie après s'être cassé la même patte deux fois de suite tout seul, et plante actuellement but sur but, Eduardo commence à peine à reprendre le rythme de la compétition un an presque jour pour jour après s'être fait découper par Martin Taylor (qui porte son nom à merveille), tandis que Jonathan Lacourt a disparu de la circulation.

 

Voilà en tout cas de quoi donner du grain à moudre à Arsène Wenger, qui se plaint souvent (à raison pour une fois) du jeu plus que physique des adversaires d'Arsenal (au moins, il est plus crédible que lorsqu'il propose de faire jouer les touches au pied parce que ça avantage Delap et Stoke, encore...). Il faut aussi dire que le jeu des Gunners se prête beaucoup à ce genre d'attentats : petits gabarits, vifs et rapides, changements de trajectoires soudains...; face à certains défenseurs dans la plus pure tradition britannique, ça fait souvent des dégâts. Ce qui n'excuse en rien le geste de Shawcross, qui à défaut de préméditation, est au moins coupable d'un manque total de maîtrise de son geste.

 

Quoiqu'il en soit, toute cette affaire n'empêchera pas Shawcross d'honorer face à l'Egypte sa première sélection en équipe d'Angleterre, pendant que Ramsey regardera peut-être le match à la télé depuis son lit d'hôpital. Souhaitons-lui un bon rétablissement, en espérant le revoir un jour sur un terrain de football...



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bastien 28/02/2010 19:41


Je sais bien que Shawcross n'est pas coutumier du fait. Mais bon, en même temps il est jeune aussi, il a le temps d'en faire d'autres. Et puis il suffit d'une fois...

Après, c'est sûr qu'on va pas l'accabler sur un seul mauvais geste non plus. C'est sa première saison pleine en PL, donc on va lui laisser le temps de nous montrer autre chose (d'ailleurs c'est pas
pour rien s'il est sélectionné en équipe d'Angleterre).

Je n'ai pas entendu Wenger sur le coup, mais j'imagine. Pourtant, pour une fois, je peut comprendre sa réaction. Voir tous ses joueurs se faire couper en deux match après match, il y a de quoi
péter un cable...

Je sais que ça peut paraître un peu contradictoire de ma part en temps que fervent défenseur du fameux "fighting spirit" britannique. Mais à force de voir les blessures graves s'enchaîner (et plus
souvent en Angleterre qu'autre part), je fini par me poser des questions...


Coupfranc 28/02/2010 12:00


Sauf que Shawcross n'est vraiment pas coutumier du fait et que son tacle sur Ramsey n'est pas si horrible que Wenger le dit. C'est un "challenge" habituel en PL sauf que cette fois, il y a eu grave
blessure...