Un All-star game pour la Ligue 1 ?

Publié le par Bastien PYZ

Après le projet de Ligue Européenne fermée, le football continue à s'inspirer du modèle américain et de sa franchise NBA. Dernier exemple en date : un projet à l'initiative du professeur Saillan qui voudrait créer une sorte de all-star game made in France version football, qui opposerait une sélection des meilleurs joueurs français et étrangers de notre championnat, a priori le dimanche 16 mai au Parc des Princes, et diffusé sur Orange Sport (qui au passage pourrait réunir autant de spectateurs le temps d'un match de gala qu'en 38 journées de championnat...).

 

Professeur Saillant, un nom bien connu dans le football. Ce chirurgien, spécialisé dans la médecine du sport, compte notamment à son « palmarès » le genou de Ronaldo, qu'il a charcuté opéré trois fois. Aujourd'hui président de l'Institut du Cerveau et de la Moelle épinière, centre de recherche sur des maladies telles qu'Alzheimer, Parkinson, autisme, épilepsie, paraplégie ou tétraplégie, Saillan souhaiterai faire profiter sa fondation, reconnue d'utilité publique, des revenus que peut générer le football, puisque les bénéfices devraient être reversés à l'ICM.

 

L'initiative est donc tout à fait louable, et permettrait de joindre l'utile à l'agréable en mêlant bonne action et spectacle. On peut le vérifier à chaque sortie de France 98 et autres jubilés d'ex-internationaux, tournois de futsal ou de beach-soccer ; ce genre de représentation événementielle un peu déconnectée de la réalité fait toujours mouche auprès du public. Pour le public, c'est justement l'occasion de voir les artistes s'exprimer en toute décontraction dans un espèce de show à l'américaine façon NBA. On imagine même un concours de reprises de volée pour faire écho au traditionnel concours de dunk...


All-star-Ligue-1.jpg

Reste que le projet pourrait se heurter à plusieurs obstacles de taille. Le premier, c'est celui de l'organisation. Il semblerait que les décideurs aient jeté leur dévolu sur la pelouse du Parc des Princes. Un choix qui peut interpeller quand on connaît les événements récents qui s'y sont déroulés, et quand on sait que le Stade de France est libre à trois pas du Parc. Mais après tout, on peut aussi se dire que faire jouer ce match au Parc pourrait être l'occasion de réhabiliter le stade du PSG après une fin de saison à huis-clos.  

 

Mais la vraie énigme, c'est l'éternel problème du calendrier et de la disponibilité des joueurs entre championnat d'un côté, et Coupe du Monde de l'autre (pour certains). Car si pour le spectateur, il s'agit d'une occasion de vibrer un peu, pour les entraîneurs, il ne s'agit ni plus ni moins que d'un match supplémentaire à jouer dans une fin de saison déjà bien chargée. La date retenue (le dimanche 16 mai), correspond en effet au lendemain de la dernière journée de championnat. Ce qui veut dire qu'il ne faudra pas compter sur les champions de France, qui auront fêté leur titre la veille en écumant bistrots et boîtes de nuit (bon, ça ne changera pas grand chose pour Govou, mais quand même). Ce qui veut dire qu'il faudra forcément se priver soit des Bordelais, soit des Marseillais, soit des Lyonnais (soit des Montpelliérains, soit des Auxerrois, soit des Lillois...).

 

Ca, c'est pour le coup d'oeil dans le rétro. Mais si on se projette sur l'avenir, on se souvient aussi qu'il y a une Coupe du Monde environ trois semaines plus tard. Deux semaines, ça laisse le temps de se reposer pour les internationaux potentiels. Sauf que les sélectionneurs respectifs souhaiteront sans doute rassembler les troupes le plus tôt possible pour se retrancher dans leur quartiers généraux sud-africains et prendre le temps de préparer la compétition. Sans compter les risques de blessure qui existent, match amical ou pas. Ca serait quand même dommage de se priver de Lloris, Toulalan, Gourcuff, Ciani, Trémoulinas ou Cheyrou pour le Mondial... La solution serait éventuellement d'organiser le all-star les années impaires, sans Coupe du Monde et sans Euro.

 

Malgré tout, rêvons un peu pour cette année, et tentons d'imaginer ce à quoi pourraient ressembler les deux équipes sur la pelouse du Parc : Gourcuff, Ben Arfa, Vahirua, Marveaux (voire ses vieux copains rennais Pagis et Leroy) du côté des Frenchies ; Sessegnon, Lucho, Nenê, Hazard, Gervinho pour les expatriés de la Ligue 1. En défense, j'hésite un peu plus : Fanni et Trémoulinas pour rester en mode technique, ou Jérémie Janot (show must go on) et Sammy Traoré pour rigoler un peu, détendre l'atmosphère, chauffer le Parc et voir des buts ?

 

 

DIVERS_BENARFA_SESSEGNON_24.jpgBen Arfa vs. Sessegnon, un Parisien de naissance face à un Parisien d'adoption
sur la pelouse du Parc, ça aurait de la gueule non ?



Commenter cet article

Romain 24/03/2010 18:20


le problème de la fin de saison, c'est que les joueurs veulent tous se tirer en vacances et sont vraiment fatigués.
Le foot, c'est différent du basket où les efforts à produire sont plus brefs et
ou il y a plus de turnover pendant le match.
Quand il n'y a pas d'Euro ou de Coupe du Monde effectivement. Du coup, une année sur deux, pourquoi pas.
En tout cas, ce genre de match (trophée des champions, all-star game) devrait être
l'occasion de délocaliser et par exemple, inaugurer des stades neufs, des rénovations,
visiter des grandes villes de L2, etc...


Bastien 24/03/2010 14:06


Ah, et pour le stade, je te rejoins également, attribuer l'organisation de l'événement peut-être une manière de récompenser le champion de France en titre, au lieu de toujours faire ça à Paris.

Mais il faut aussi penser aux supporters de Nancy ou de Grenoble, eux qui ne voient pas de buts pendant la saison. Si ça peut leur faire plaisir... :)


Bastien 24/03/2010 14:03


Oui, à la place du trophée des champions, c'est une idée d'utiliser cette date au lieu d'en monopoliser une autre. Par contre, faire un all-star en début de saison, je ne sais pas trop... C'est
justement la saison écoulée qui permet de révéler les "stars" non ?

Du coup, je pense que la date idéale, c'est vraiment en fin de saison les années "blanches" (sans Coupe du Monde ni Euro), un an sur deux en fait.

Je serais également plutôt partisan de piocher un ou deux joueurs dans chaque club histoire que ça ne tourne pas à un affrontement entre les 3 ou 4 gros. Mais ça voudrait aussi dire se priver de
certaines "stars" bordelaises, marseillaises ou lyonnaises, donc à méditer aussi...

Enfin, Nord/Sud, pourquoi pas aussi. En plein débat sur l'identité nationale, ça éviterait de stigmatiser les étrangers travaillant sur le sol français... :)


Romain 24/03/2010 02:14


C'est marrant que tu parles d'un "All Star Game" à la française car j'y pensais il y a quelques temps ! (je ne sais pas pourquoi !)
Effectivement, cela semble quasi impossible en fin de saison. Je pensais plutôt au début de saison en remplacement du trophée des champions dont tout le monde se fout. Par contre, je pensais plutôt
à opposer Nord/Sud. Et puis pour faire participer tout le monde, faire une fête, on peut mettre 2 coaches sur chaque banc et "s'engager" à prendre au moins 1 joueur par club (remplaçants
compris).
Enfin, cela peut s'organiser sur la pelouse du champion en sorte d'honneur.
Qu'en penses-tu ?